Le nombre d’étudiants en Europe augmente et stimule la demande sur le marché résidences étudiantes

Une croissance soutenue du nombre d’étudiants en Europe stimulera la demande en logement étudiant dans les cinq prochaines années et ce dans toutes les grandes villes universitaires européennes – en particulier en Espagne et en Italie, pronostique le Conseil international en immobilier Savills.

D’après une étude menée par le Conseil International en Immobilier, auprès de neuf pays européens, le nombre d’étudiants a en effet connu une croissance importante l’année dernière.

En moyenne, le nombre d’étudiants annuel a ainsi augmenté de 2,4 % entre 2019-2020 et 2020-2021 en Suède, au Danemark, en Italie, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Espagne, en Pologne, en République tchèque, au Portugal et au Royaume-Uni, alors qu’il avait baissé de 1,2 % entre 2018-2019 et 2019-2020.

La plus forte hausse a été observée aux Pays-Bas, avec un nombre d’étudiants ayant augmenté de 6,4 %. Le marché néerlandais a enregistré une hausse de 11 % des candidatures d’étudiants étrangers.

Le dernier rapport de Savills sur le Logement Etudiant Européen publié aujourd’hui, et d’après les données d’Oxford Economics, le nombre global de jeunes Européens âgés entre 20 et 29 ans et vivant dans les grandes villes étudiantes a commencé à se stabiliser et à augmenter à partir de 2017, après une décennie de baisse. Dans les villes où l’offre en résidences étudiantes est limitée, l’augmentation de la demande finira par exercer une pression à la hausse sur le niveau des loyers.

Bien que les loyers des résidences étudiantes soient restés stables ces 18 derniers mois en raison de la pandémie, Savills s’attend à ce qu’ils commencent à remonter lentement l’année prochaine, accompagnant ainsi le mouvement général du marché du logement.

Une forte croissance des loyers est anticipée, en particulier dans des villes où le nombre de places en résidences étudiantes est faible, comme à Rome, Milan, Valence et Lisbonne.

Lydia Brissy, Directrice European Research chez Savills, confirme : « Malgré un solide pipeline de projets dans toutes les villes européennes, nous pensons que l’offre ne parviendra pas à absorber tout le rattrapage de la demande. Nous prévoyons même que le déséquilibre entre l’offre et la demande s’accentuera au cours des 12 prochains mois. »

Cette situation sera aggravée par le fait que la plupart des programmes immobiliers ont été mis en pause pendant la pandémie. Il faut à présent faire face à des délais supplémentaires causés par des perturbations majeures de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie du bâtiment.

Dans la plupart des villes européennes, le taux d’occupation des résidences étudiantes est ainsi revenu aux niveaux antérieurs à la pandémie ou s’en rapproche, avec un taux de remplissage généralement supérieur à 90 %. D’après Savills, de nouvelles hausses sont à prévoir dans l’année à venir.

Savills prédit aussi que l’investissement en résidences étudiantes - qui s’élevait à 5,8 milliards d’euros pour les trois premiers trimestres de l’année - s’intensifiera ces 12 prochains mois. Alors que les investisseurs sont toujours en recherche de projets sur les marchés du logement, une poursuite de la consolidation du secteur de la résidence étudiante est probable.

Savills anticipe également un nombre croissant d’acquisitions internationales ainsi que la hausse du nombre d’acteurs présents sur le marché.

D’après Marcus Roberts, Directeur Europe Operational Capital Markets : « Nous devrions assister vers la fin 2022, à la prochaine vague de transactions d’actifs. La première génération de promoteurs et opérateurs étant alors prêts à vendre leurs programmes et à se retirer. Au final, nous prévoyons que les volumes de transactions de la fin 2021 atteignent les 8,4 milliards d’euros et que les volumes 2022 soient au même niveau que les montants records de 2019, qui s’élevaient à environ 9,5 milliards d’euros. »

Next Finance , Décembre 2021

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés