›  Opinion 

L’hystérésis est-elle appelée à durer ?

Les risques baissiers et les incertitudes sont toujours présents lorsque l’on envisage l’évolution potentielle de la croissance. Aujourd’hui, ces risques et incertitudes s’articulent autour de la question de l’hystérésis, à savoir si la capacité de l’économie à générer de la croissance a été durablement altérée par les événements des douze derniers mois.

Les risques baissiers et les incertitudes sont toujours présents lorsque l’on envisage l’évolution potentielle de la croissance. Aujourd’hui, ces risques et incertitudes s’articulent autour de la question de l’hystérésis, à savoir si la capacité de l’économie à générer de la croissance a été durablement altérée par les événements des douze derniers mois.

Ce que nous pouvons dire à partir des données actuelles, c’est qu’il est trop tôt pour se prononcer. D’une part, les données sur le chômage sont clairement une source d’inquiétude et la confiance des ménages en a naturellement pris un coup. Pourtant, cette situation s’accompagne d’une énorme demande refoulée et de taux d’épargne élevés dans les principales économies du monde.

En parallèle, nous avons assisté à un élargissement de la reprise des marchés, et des actions en particulier. Dépassant la poussée initiale des valeurs technologiques, elle concerne désormais également les valeurs de rendement, les petites capitalisations et les valeurs cycliques.

Bien que la composition de l’économie mondiale ait été transformée par la pandémie, sa capacité globale à générer de la croissance n’a pas nécessairement faibli.

Voir l’infographie

Shamik Dhar , 30 avril

Voir en ligne : L’hystérésis est-elle appelée à durer ?

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés