Homunity première plateforme 100% immobilier à passer la barre des 30 millions levés.

Alors que début janvier, Homunity passait la barre des 10 millions levés, c’est le cap des 30 millions qui vient d’être franchi, presque deux mois avant l’heure des bilans de fin d’année. En triplant son volume de collecte, Homunity est la première plateforme spécialisée en crowdfunding immobilier à atteindre ce pallier, confortant ainsi son statut de leader sur cette branche du financement participatif.

Loin d’avoir mené une course aux projets financés, cette accélération dans le volume de fonds collectés est un reflet de l’engouement des investisseurs particuliers pour ce type de placement alternatif et rentable.

2018 : année record de levée pour Homunity

Cette accélération est le résultat du long travail de pédagogie mené auprès des investisseurs d’un côté et des promoteurs de l’autre par les membres de l’équipe d’Homunity mais également l’ensemble des acteurs du secteur, à travers les actions menées par l’association Financement Participatif France, les nouvelles mesures du gouvernement (instauration du PFU pour une imposition unique à 30%, loi PACTE pour rehausser le plafond des collectes à 8 millions…). Ainsi, à deux mois du bilan annuel, Homunity atteint son objectif des 30 millions d’euros levés. Le nombre de projets financés a lui aussi presque triplé avec plus de 56 programmes pour 2018 : « Les promoteurs ont compris l’avantage économique de cette solution de financement de fonds propres et nous commençons à toucher des acteurs importants de la profession, ce qui est bon signe et très encourageant pour la suite. » précise Quentin Romet, président d’Homunity qui estime possible de passer la barre des 35 millions pour janvier 2019.

Un engouement côté investisseur toujours aussi important

Aujourd’hui, les investisseurs comprennent mieux les enjeux du crowdfunding appliqué à l’immobilier. La rémunération attractive n’inquiète plus autant qu’avant car elle est désormais comprise et les particuliers restent conscients des risques encourus, à savoir une perte totale ou partielle des montants investis. Ainsi, au premier semestre, Homunity comptait déjà 12 000 membres dans sa communauté. Aujourd’hui, on approche les 17 000 inscrits. Une augmentation croissante qui tient essentiellement au fait qu’Homunity a procédé à son 16ème remboursement avec un taux de défaut nul.

L’élargissement du statut CIP au locatif, une première pour le secteur, a également contribué à fortifier la communauté d’investisseurs grâce à cette nouvelle offre de diversification en termes de placement immobilier.

Le crowdfunding immobilier : un business économique pérenne

Le bilan de l’année 2018 s’annonce donc meilleur à celui de 2017, tant sur le nombre de projets financés, le nombre d’investisseurs que sur les sorties positives. Le succès de la plateforme confirme la position du crowdfunding immobilier en tant que business modèle à part entière.

Ces dernières semaines, marquées par la liquidation judiciaire d’Unilend, plateforme de prêt aux entreprises (crowdlending) et plus récemment la cessation de Smartangels, spécialisée en crowdequity peuvent laisser les investisseurs perplexes. Deux annonces qui peuvent légitimement inquiéter même si les dispositifs pour le remboursement des particuliers a bien été mis en place selon la réglementation de l’AMF sur la gestion extinctive.

Il est important de rappeler que les taux de défaut relayés depuis quelques semaines ne s’appliquent qu’à un type de financement participatif et ne reflètent pas la réalité sur l’ensemble du secteur. L’immobilier représente une véritable niche au sein de l’univers du crowdfunding, pour laquelle le taux de défaut depuis 2014 ne dépasse pas les 2,5%. Ainsi, l’argument selon lequel le financement participatif est un secteur en perte de vitesse ne s’applique pas au crowdfunding immobilier, Homunity en est la preuve.

Next Finance , 15 novembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés