Greg Coffey renonce à un bonus de 250 millions de dollars

Agé de seulement 36 ans, l’australien Greg Coffey était le gérant star de GLG Partners, deuxième plus gros hedge fund britannique. En 2007, il avait reçu un bonus de 75 millions de dollars...

Cette année, il a explosé les compteurs en obtenant un chèque de 300 millions de dollars.

Il gérait près de 7 milliards de dollars, un peu moins de 30% des encours de GLG Partners, estimés à 24 milliards de dollars. Ses résultats étaient impressionnants. Le fonds Emerging Markets Fund était l’année dernière, le plus rentable de GLG Partners avec 51% de rendement, faisant suite à une performance de 62% en 2006.

Greg Coffey aurait généré en 2007, 60% des « performances fees » de GLG Partners.

Coffey a présenté sa démission alors que des négociations étaient en cours avec sa direction, qui lui proposait, selon des sources autorisées, jusqu’à 250 millions de dollars supplémentaires en actions et stock options.

Selon GLG, Coffey restera dans l’entreprise jusqu’au mois d’octobre de cette année. Durant cette période, il continuera à gérer les fonds de GLG.

Un nombre croissant d’investisseurs serait sur le point de retirer leur fonds pour un montant global avoisinant 4 milliards de dollars.

La situation est d’autant plus inquiétante que Soraya Chabarek, femme clé du marketing et responsable des relations avec les investisseurs vient également de quitter le fonds.

Agée de 31 ans, elle était remarquablement bien introduite au près des investisseurs du Moyen-Orient. Elle avait selon plusieurs spécialistes, apporté au moins un cinquième des encours sous gestion, soit 5 milliards de dollars. Les raisons de son départ sont inconnues, mais il est fort probable qu’elle rejoigne Coffey dans la création d’un nouveau hedge fund.

Plusieurs autres membres clés du personnel seraient prêts à suivre Greg Coffey.

Afin de limiter les sorties de cash de la part des investisseurs, Noam Gottesman, patron de GLG a imposé un système de pénalités pouvant atteindre jusqu’à 5% des sommes investies.

Les investisseurs pourront sortir du fonds sans frais, une fois que Greg Coffey aura quitté le navire, il leur faudra donc attendre le mois d’octobre 2008.

Yann Olivier , Mai 2008

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Salaire & Bonus Les rémunérations des gérants de fonds alternatifs européens sur la sellette

La directive AIFM impose de profonds changements, souligne le cabinet d’avocats Duhamel Blimbaum, qui publie une étude sur la rémunération sous AIFM.

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés