›  Opinion 

Des statistiques plus rassurantes en Chine

Les statistiques chinoises publiées ce matin sont de nature à rassurer sur l’économie chinoise. Si notre analyse de l’économie chinoise nous amène depuis longtemps à anticiper un ralentissement progressif de la croissance, du fait de la transition vers un modèle de croissance plus lié à la consommation qu’à l’investissement...

Du côté macro-économique

Les statistiques chinoises publiées ce matin sont de nature à rassurer sur l’économie chinoise. Si notre analyse de l’économie chinoise nous amène depuis longtemps à anticiper un ralentissement progressif de la croissance, du fait de la transition vers un modèle de croissance plus lié à la consommation qu’à l’investissement, la faiblesse des données sur la première partie de l’année avait pu faire craindre une dégradation plus forte qu’anticipé. Les mesures de soutien de l’activité du gouvernement semblent porter leurs fruits puisque le PIB a progressé de 7,0% sur un an au deuxième trimestre, contre un consensus à +6,8%.

Les données pour le mois de juin confirment cette amélioration, que ce soit sur la production industrielle (accélération de 6,1% à 6,8%), les ventes au détail (croissance en volume de 10,6% sur un an) ou l’investissement, en particulier dans les infrastructures. Elles viennent confirmer le message des chiffres du commerce extérieur qui montraient un fort rebond des importations, synonyme d’amélioration domestique.

Ces données semblent confirmer l’amélioration récente de l’économie chinoise et montrer que le gouvernement conserve sa capacité de pilotage de la croissance. Mais nous continuerons néanmoins de surveiller attentivement l’économie chinoise, car le rééquilibrage de ce qui est devenu au fil des années la deuxième économie mondiale (mesurée en parité de pouvoir d’achat) reste une opération délicate.

JPEG - 89.9 ko

Du côté des marchés boursiers

Quant au marché boursier chinois, il a salué ces bons chiffres par une baisse de 3,5%. C’est l’occasion de rappeler que les actions chinoises avaient été portées par un mécanisme qui n’est pas sans rappeler une bulle : près d’un million de compte-titres ouverts chaque jour, très forte augmentation des achats à effets de levier.

Du 30 juin 2014 au 8 juin 2015, la bourse de Shanghai avait progressé de 146%. Cette bulle se dégonfle progressivement.

Malgré cette nouvelle popularité de l’investissement boursier, les effets du dégonflement de cette bulle sur l’économie ne devraient pas être trop importants.

Avec un PE de 15x sur des prévisions de croissances fortes au vu de l’environnement économique, les actions chinoises ne semblent pas particulièrement bon marché.

Julien-Pierre Nouen , Juillet 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés