Comment investir dans une SCPI ?

C’est un nom qui revient beaucoup dans la bouche des épargnants depuis quelque temps : SCPI. Mais comment faire pour bien y investir ?

Investir dans une SCPI est un placement que tout le monde peut faire. Parmi ses avantages figurent les rendements qui sont très attractifs. Mais pour y avoir accès, il est nécessaire de savoir où et comment placer son argent.

En pleine propriété

En SCPI, il y a plusieurs manières d’investir, mais la plupart des épargnants choisissent directement de se positionner sur les actifs en pleine propriété (PP). C’est la manière la plus basique de prendre des parts de SCPI. En effet, le droit de propriété n’est ici pas divisé. Dans ce cas, la personne recevra les loyers générés par ses parts avec le taux de rendement promis par la société de gestion. Et pour pouvoir y accéder, le montant des placements peut varier et il est même possible pour l’épargnant d’acheter des parts grâce à un crédit immobilier et c’est une pratique également très courante. Pas besoin donc d’avoir des fonds exorbitants, c’est aussi ça la SCPI, c’est un placement très accessible.

L’usufruit

Selon la notion du droit de propriété, acquérir l’usufruit d’une propriété c’est acquérir le droit de jouissance total de celle-ci. Mais en quoi cela consiste-t-il ? Eh bien, c’est très simple. Tous les bénéfices générés par le bien seront perçus exclusivement par l’usufruitier. Par contre, il n’est pas le réel propriétaire. Une part de l’usufruit en SCPI s’achète de 20 % à 35 % du prix d’une part en pleine propriété. En sa qualité d’usufruitier, l’épargnant recevra alors les dividendes que génère la part dans laquelle il a investi. Cependant, de l’autre côté, il y a quand même le nu-propriétaire qui est le véritable propriétaire. Ci-dessous les explications sur cela.

La nue-propriété

Toujours selon les principes du droit de propriété, le nu-propriétaire est le réel propriétaire d’un bien, mais qui n’a cependant pas le droit d’en percevoir les avantages. Dès lors alors qu’un épargnant décide de s’offrir une part en nue-propriété, la part de l’usufruit revient à quelqu’un d’autre. Le prix pour ce genre d’investissement est ainsi de 65 % à 80 % du prix en pleine propriété. Il faut savoir que cette manière d’investir en SCPI présente plusieurs avantages, car les décotes peuvent atteindre 35 %. La récupération de 100 % de la part en question par le nu-propriétaire, une fois que l’usufruit arrive à son terme, n’est pas assujettie à quelconques impôts ou taxes.

Attention de bien choisir sa SCPI

« Il y a plusieurs sociétés de gestion qui proposent différentes offres et différents rendements. Afin de ne pas se tromper sur son choix, il faut bien se renseigner et bien connaitre les conditions des SCPI. C’est l’une des clés pour réussir son placement. » Déclare Antoine Cesari du site spécialité Portail-SCPI.fr.

Pour en savoir davantage sur les SCPI, il est recommandé de voir ce classement SCPI en ligne. Chaque épargnant y trouvera la meilleure SCPI qui correspond à son profil d’investisseur.

En bref, ces moyens font partie des chemins possibles à suivre pour placer son argent en SCPI. Il reste à chaque investisseur de choisir par où il va passer.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés