Baisse des bonus chez Goldman Sachs

Selon Loyd Blankfein, PDG de Goldman sachs, les bonus des salariés ont baissé de 65% et ceux des associés de 75%...

S’exprimant devant la chambre des représentants, Loyd Blankfein président et chef de la direction de Goldman Sachs, a déclaré qu’« il est très clair que notre industrie fait face ici à la colère croissante du grand public. Beaucoup de gens pensent, et, dans de nombreux cas, à juste titre, que Wall Street a perdu de vue ses obligations publiques et a permis des pratiques susceptibles de saper la stabilité du système financier. »

Il a recommandé que la part du bonus versée en actions augmente par rapport à celle versée en cash et soit assujettie à une détention de longue durée.

Selon lui, les dirigeants devraient également être tenus de conserver la plupart des actions qu’ils reçoivent jusqu’à leur départ à la retraite et le calendrier des cessions de parts devrait continuer à s’appliquer après qu’ils aient quitté l’entreprise.

Il a indiqué que les 10 milliards empruntés à l’état n’avaient pas servi à payer les primes de ses salariés et que cette somme serait remboursée.

Il a de surcroît précisé que les primes versées cette année étaient en forte baisse par rapport à l’année précédente, 65% de moins en moyenne pour l’ensemble des salariés et 75% de moins pour les 417 associés de la Banque.

Next Finance , Février 2009

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Salaire & Bonus Les rémunérations des gérants de fonds alternatifs européens sur la sellette

La directive AIFM impose de profonds changements, souligne le cabinet d’avocats Duhamel Blimbaum, qui publie une étude sur la rémunération sous AIFM.

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés