1755 - 2020 : Le destin hors du commun du 7 rue lacepède

Monument historique, hébergement d’urgence, hub artistique, hôtel 4*, depuis son acquisition en 2016, Novaxia invente un futur hors du commun à l’hôtel particulier construit en 1755.

Préserver des liens historiques avec son environnement

Depuis sa construction au 18ème siècle, l’ensemble de 5 150 m2 du 7 rue Lacepède entretient des rapports particuliers à son environnement.

Composé de deux hôtels particuliers et d’un bâtiment industriel ajouté au 20ème siècle, il est d’abord occupé par la famille Lavillaugouet et l’entreprise du même nom, l’une des plus anciennes entreprises d’assainissement et de BTP de la capitale. Fondée en 1872 elle est intervenue sur la moitié des 97 0000 immeubles Parisiens.

Au 21ème siècle, le lieu continue d’agir en faveur de la qualité de vie environnementale. Le projet d’hôtel 4* envisagé par Novaxia pour la transformation des lieux est logé dans le premier fonds immobilier et hôtelier agréé par l’Etat sous le label ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale).

A proximité des arènes de Lutèce, du jardin des Plantes et du Panthéon le 7 rue Lacepède renoue avec les racines humanistes de la capitale et ouvre ses portes aux voyageurs du monde entier.

Favoriser de nouvelles initiatives solidaires

Avant de devenir le lieu idéal pour partir à la découverte du Paris historique, l’hôtel particulier héberge plusieurs catégories de population : des jeunes sans abri, des artistes, des associations et des entreprises.

Héritier des Lumières, l’espace accueille deux associations partenaires de Novaxia : « Aurore » et le groupement « Plateau Urbain ». « Aurore » propose à quinze jeunes un temps de stabilisation dans des hébergements d’urgence, Ils sont pris en charge au sein d’un projet social personnalisé, mis en oeuvre et accompagné par une équipe socio-éducative.

« Plateau Urbain » fournit des locaux à des associations, de jeunes entreprises et des artistes aux capacités de financement restreintes pour leur permettre de se développer. C’est dans cet objectif que sont créées « les Petites Serres ». Une trentaine de start-up, associations et artistes investissent les 4 000 m² de locaux vides.

A l’image d’un lieu ouvert sur son environnement, ces partenariats font émerger de nouvelles initiatives responsables dans les projets de transformation urbaine. Une démarche à laquelle Novaxia réfléchit depuis ses débuts afin de bénéficier au maximum de publics, avant, pendant et après les phases de travaux.

Redonner du sens à l’investissement des particuliers

Porté par le premier fonds ESUS du marché créé par Novaxia, le projet Lacepède propose aux investisseurs particuliers d’allier sens et rentabilité.

« Il leur ouvre la possibilité de réduire leur fiscalité en prenant des parts au sein de sociétés immobilières et hôtelières. Concrètement, Novaxia AM, organise des levées de fonds, visées par l’AMF, (l’Autorité des Marchés Financiers). Ces sommes sont ensuite investies dans des projets immobiliers ou hôteliers dans Paris, sa première couronne. Au-delà de cet aspect financier, Novaxia AM s’attache à donner du sens à ses investissements. Les préoccupations sociales et écologiques, sont aujourd’hui au coeur de la société, et il est naturel que les entreprises cherchent à répondre à ses nouveaux enjeux », précise Joachim Azan, Président de Novaxia.

Next Finance , 18 juin

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés