›  Portrait 

Daniel Gregoire, Trader dérivés actions

Daniel Gregoire est Trader structurés actions à la city, il nous raconte une de ses journées typiques, et nous fait pénétrer dans un univers mythique.

6 heures 30 : Le réveil sonne. Je suis un peu fatigué ce matin, mais mon job me passionne. Je me lève sans plus hésiter. Après une douche et une tasse de thé, je prends mon vélo pour me rendre au boulot.

8 heures : Je suis depuis une demi-heure à mon poste. J’aime parcourir la presse et avoir une vision globale de l’état du Marché.

9 heures 30 : Ce matin, il ne se passe rien, le Marché est très calme. C’est stressant !!! On est toujours sur le qui vive. Quand il est agité, il faut être hyper réactif, rapidement analyser les sensibilités de son portefeuille et prendre la bonne décision ; se réajuster ou pas. Au final, pas de période de repos mental.

10 heures 30 : Mon assistant me signale qu’un produit exotique bermudéen sur lequel nous avons pris position est arrivé à date d’exercice. Nous avertissons le Back office que nous allons exercer notre option. Au vu des cours de clôture sur les quels ont été calculé le payoff, la plus value dégagée sera intéressante. Elle nous permettra d’atteindre aisément notre objectif du mois.

11 heures : Je discute avec un structureur d’un deal à capital garanti sur lequel il travaille. Je suis un peu embêté car la structure que souhaite le client est indexée sur le comportement d’actions peu liquides de pays émergents. Je ne suis pas très à l’aise avec le produit. Pas à cause de la compréhension de sa structure qui est assez simple à notre niveau mais plutôt des outils de hedging optimaux qui me seront nécessaires pour gérer le deal une fois booké. Les sous-jacents n’étant pas liquides, il est difficile de se hedger correctement. Je demande à un stagiaire de mener rapidement plusieurs analyses statistiques entre les sous jacents en questions et les indices et actions phares de l’inde et de Hong-Kong...

13heures : Juste le temps de prendre un sandwich en bas et remonter. Nous avons une conférence call internationale avec plusieurs sales qui nous donnent l’état d’avancement des structures sur lesquelles ils travaillent depuis quelques jours avec leurs clients.

14heures 30 : Un sales veut finaliser un deal qu’il suit depuis un moment. Il m’appelle et me redemande le prix de la structure. C’est une option sur panier d’une dizaine d’actions de l’ EUROSTOXX50. Je mets en branle mon pricer. Mes outils sont assez puissants. Une fois les sous-jacents rentrés, les surfaces de volatilité et les corrélations s’updatent automatiquement. Je rentre les prévisions de dividendes pour chaque action. J’utilise un modèle à volatilité locale multidimensionnel pour le pricing. Je communique un prix à mon sales.

15 heures 30 : Il a le client en ligne, je lui rafraîchis le prix. Le client est OK. Alors on y va. Le deal est booké dans l’un de mes portefeuilles. La couverture est instantanée. Je contacte mon broker et procède à ma couverture.

16 heures 30 : Mon stagiaire a travaillé efficacement, il me revient avec une série d’analyses sur les actions des pays émergents. Il a pu en extraire quelques propriétés statistiques intéressantes. J’en déduis immédiatement une méthodologie de hedge pour ce deal. J’appelle le structureur et lui fais part de mes suggestions...

17 heures : J’ai un rendez-vous mensuel avec l’équipe des risques. Nous échangeons de nos désaccords éventuels et faisons un bilan sur l’état de nos risques et la cohérence de nos résultats. Nous nous efforçons d’expliquer au mieux nos positions et nous nous rassurons que toutes les rentrées ont été intégrées dans les calculs de résultat. Généralement, nous finissons par converger vers des résultats identiques.

19 heures : Les marchés ferment. Je quitte le boulot d’un pas empressé. Je suis en retard. J’emmène ma femme au resto ce soir. J’ai décidé de lui consacrer un peu plus de temps. C’est ce qui manque dans ce métier et comme dit le dicton, "le temps c’est de l’argent". J’ai de l’argent mais je ne peux pas acheter le temps....

Next Finance , Novembre 2007

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2014 - Tous droits réservés