AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Baromètre mensuel des ETF - Avril 2017

Les flux du marché des ETF européens ont fortement ralenti en avril 2017. Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) s’élèvent à 4,4 milliards d’euros sur le mois, leur plus bas niveau depuis décembre 2016.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

L’encours total sous gestion est en hausse de 11% par rapport à la fin de l’année 2016, s’élevant à 572 milliards d’euros, avec un effet marché de 4%. Les actions européennes et mondiales ont bénéficié de valorisations intéressantes par rapport aux actions américaines.

Les flux des ETF actions se sont repliés, à 2,7 milliards d’euros. Cela peut s’expliquer par la décollecte de 1,6 milliard d’euros enregistrée par les actions américaines, dans un contexte de valorisations élevées et d’incertitude politique aux Etats-Unis. La diminution du risque politique en Europe a joué en faveur des ETF actions européennes, qui ont récolté 2,4 milliards d’euros de NAN. Le succès enregistré par les ETF actions monde (+1,1 milliard d’euros) continue de refléter l’optimisme accru des investisseurs dans un contexte économique favorable. Les ETF actions Asie-Pacifique se sont redressés, avec des flux de 190 millions d’euros, les données publiées suggérant des perspectives positives pour la région.

En ce qui concerne les marchés émergents, les entrées de capitaux ont ralenti à 768 millions d’euros compte tenu des doutes suscités par les perspectives économiques sur la Chine et de la volatilité des prix du pétrole. Ces flux ont essentiellement concerné les ETF répliquant des indices actions émergents larges.

Les ETF Smart Beta ont à nouveau connu un revirement de tendance, avec des entrées de capitaux de 212 millions d’euros.

Les stratégies « Income Generation » ont connu des flux soutenus (+446 millions d’euros) dans un contexte de rendements faibles, tandis que les flux des ETF axés sur le style « Value » sont restés négatifs à -164 millions d’euros.

Les flux des ETF obligataires ont également ralenti à 1,3 milliard d’euros. Ces flux ont surtout concerné les ETF axés sur la dette émergente qui ont récolté 950 millions d’euros, la recherche de rendement se poursuivant. Avec la diminution du risque politique en Europe, les obligations d’Etat européennes ont enregistré des flux positifs (+212 millions d’euros de NAN). Les ETF sur le haut rendement ont également enregistré des flux positifs à +186 millions d’euros.

Après avoir atteint leur plus haut niveau sur 11 mois en mars, les ETF axés sur les obligations d’entreprises investment grade ont subi un important revirement de tendance, avec une décollecte de 169 millions d’euros.

Les flux des ETF indexés sur l’inflation sont repassés en territoire négatif (-215 millions d’euros), la politique de normalisation monétaire se profilant aux Etats-Unis.

Les ETF sur matières premières ont bénéficié d’importantes entrées de capitaux, à hauteur de 372 millions d’euros, qui se sont concentrées sur les expositions globales.

Lyxor Research , 16 mai

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés