›  Kiosque  ›  Sondage 

Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ?

jeudi 26 mars 2009

Etes-vous choqués par les 51 millions d’euros versés aux 800 salariés de CA-Chevreux ? Par les Stock-options octroyés aux dirigeants de la Société Générale ?

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 27 mars 2009  07:59, par Edouard [Sales]
    <p>CA-Chevreux a été bénéficiaire en 2008, je ne vois vraiment pas où est le problème&nbsp;; Le courtage s’apparente à de la vente, les opérateurs doivent logiquement être récompensés, comme n’importe qeulle société commerciale qui aurait fait des bénéfs grâce à ses commerciaux&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (1)

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 27 mars 2009  08:21, par Abou [Front-office]
    <p>Pour la Générale, le pb c’est que Oudéa et ses sbires avaient obtenu des stock options à 67€, vu le cours de l’action aujourd’hui, ils n’avaient aucune chance de les lever&nbsp;!Il a donc fallu renégocier de nvx stock options à un strike beaucoup plus bas :Le nouveau plan de stock a un strike de 24,45€&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 27 mars 2009  09:23, par Pius [Back-Office]
    <p>Le pire c’est sans aucun doute Natixis&nbsp;! J’ai un ami la bas, il a conservé son emploi mais n’a absolument rien touché comme Bonus, par contre, parmi ceux qui s’en vont c’est le Jackpot, ainsi que certains traders à New York qui n’ont absolument pas performé.</p>

    Répondre à ce message

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 27 mars 2009  10:03, par Gregoire [Analyste]
    <p>Pour CA Cheuvreux, les grands dirigeants vont se garder le gros des 51 millions qui comprennent à la fois des stock options et des charges à verser à l’état. Cela dit ça reste généreux mais très en ligne avec la perf de CA Cheuvreux, qui n’a rien à voir avec la perf de Calyon&nbsp;; leurs homologues anglo-saxons ont reçu bcp plus&nbsp;! Et d’ailleurs certains gras avaient des contrats à bonus indexés à leur perf&nbsp;;</p>

    Répondre à ce message

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 27 mars 2009  10:51, par Didou [Trading]
    <p>Faut arrêter la démagogie&nbsp;! Tous ceux qui geulent auraient aimer les recevoir ces stocks options ou ces bonus&nbsp;! En ce moment, c’est le bal des aigris&nbsp;! Quel salarié, s’il a signé un contrat qui lui est avantageux, aimerait le voir remis en cause un après&nbsp;? Personne, il attaquerait directement aux prud’hommes&nbsp;! Si j’étais à la place de Oudéa ou du patron de Valéo, je ne rrendrai pas mes stocks&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 27 mars 2009  14:11, par FEFE33 [Consultant]
    <p>L’asymétrie dont on parle pour les traders, elle est vrai pour tous les employés du monde&nbsp;: Lorsqu’un ingénieur merde sur une centrale nucléaire, et qu’il y a des fuites radio-actives qui tuent et contaminent des individus, lui demande t-on de se suicider ou de se contaminer&nbsp;! Non, ce sont les risques su métier, c’est aux autorités de mettre en place des commissions de contrôle capables de faire corectement leur travail&nbsp;; c’est pareil en finance&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (1)

  • Bonus et Stock-options, êtes vous choqués ? 5 avril 2009  20:13, par Hayette [Risque de Crédit]
    <p>Je suis outrée du niveau élevé de ce "bonus". Il est mal venu d’octroyer des bonus lorsque l’on a perdu autant d’argent et surtout lorsque l’on bénéficie d’une aide de l’Etat... Le propre des primes n’est-il pas d’être versé lorsque l’on a fait un bénéfice suffisant&nbsp;? Il y a des règles déontologiques à respecter me semble-t-il. A l’origine, les marchés financiers étaient créés de façon à permettre aux emprunteurs de rencontrer des prêteurs de fonds.Dans ce cadre, la vente d’actifs financiers ne s’apparente pas à la vente de voitures de luxe attendu que les risques sont différents et les implications souvent plus lourdes. D’ailleurs, lorsqu’une tempête s’abat sur un océan ou un continent c’est l’ensemble du secteur qui est touché. Dans ce contexte, les pertes financières ont touché l’ensemble du secteur financier de manière directe ou indirecte. Il faut donc repenser les règles de fonctionnement des marchés financiers et probablement instaurer des barrières coupe-feu.</p>

    Répondre à ce message

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés