›  Forex  ›  Opinion 

Le dollar : le retour ?

Au regard du rôle clé qu’il joue dans les marchés financiers et le commerce mondial, le dollar américain est une cible intéressante pour les investisseurs. Après une période de dépréciation prolongée, il s’est renforcé ces dernières semaines. Est-ce le signe d’un changement durable qui s’installe ?

Au regard du rôle clé qu’il joue dans les marchés financiers et le commerce mondial, le dollar américain est une cible intéressante pour les investisseurs. Après une période de dépréciation prolongée, il s’est renforcé ces dernières semaines. Est-ce le signe d’un changement durable qui s’installe ? Les investisseurs devraient-ils s’inquiéter d’un renforcement du dollar ?

Nous pensons que l’inquiétude suscitée par l’orientation de la politique commerciale et fiscale des États-Unis a été une force motrice qui a fait baisser le dollar américain l’an dernier en réduisant la demande étrangère pour la devise et les obligations du Trésor américain.

De plus, le coût prohibitif de la couverture des investissements dans les bons du Trésor américain a rendu les rendements peu attrayants pour les étrangers, créant à notre avis un double effet.

Les inquiétudes des investisseurs semblant s’apaiser et la croissance économique américaine semblant de nouveau dépasser celle des autres pays, la demande pour le dollar et les obligations du Trésor américain pourrait connaître une hausse soutenue, surtout si les investisseurs étrangers sont plus disposés à investir sur une base non couverte. De plus, l’appréciation du dollar pourrait être amplifiée par une inversion de la position actuelle du dollar sur le marché. Comme l’appréciation du dollar pourrait freiner la croissance mondiale et pousser l’inflation à la hausse, dans quelle mesure les investisseurs devraient-ils être inquiets ?

À moyen terme, nous pensons que les inquiétudes concernant la politique budgétaire expansionniste des États-Unis, conjuguée à l’augmentation des émissions du Trésor américain, continueront d’exercer des pressions à la baisse sur le dollar américain.

Nous serions également surpris si l’administration américaine laissait une appréciation durable persister.

Le renforcement du dollar profiterait aux investisseurs dont la devise de base n’est pas le dollar et qui sont investis dans des actifs libellés en dollar américain - tels que les matières premières - et pourraient également bénéficier aux actions européennes. Cependant, il pourrait être négatif pour les obligations et les actions émergentes en monnaie locale. L’ampleur de l’impact dépendra principalement de l’ampleur de l’appréciation du dollar par rapport à la devise locale concernée. Les investisseurs devraient garder un œil attentif.

Charles St-Arnaud , 9 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés