La pire configuration depuis les années 1930 pour le marché du pétrole

Au moment où nous écrivons ces lignes, le prix du pétrole a baissé de 18% depuis la clôture vendredi suite de la décision de l’Arabie saoudite de déclencher une guerre des prix du pétrole.

En termes de choc offre/demande, il s’agit peut-être de la pire configuration du marché pétrolier depuis les années 1930. L’Agence internationale de l’énergie a déclaré qu’il existe déjà un excédent d’environ 3,6 millions de barils par jour et nous estimons que cette offre excédentaire pourrait atteindre plus de 5 millions de barils par jour au cours du deuxième trimestre.

Conséquences :

  • Très négatives pour les producteurs de pétrole de schiste aux États-Unis ; nous estimons que leur prix d’équilibre se situe entre 45 et 50 dollars. Le contrat à terme de décembre 2020 se négocie actuellement à 37 dollars, ce qui signifie que la plupart des producteurs ne pourront pas survivre si le prix reste proche de ces niveaux. Par conséquent, cela est également très négatif pour le high yield américain, les entreprises américaines du secteur de l’énergie à haut rendement représentant environ 12 % du segment.
  • Très négatives pour les anticipations d’inflation, évidemment.
  • Très positives pour les obligations du G7 : c’est l’une des principales raisons de la chute soudaine des taux des pays du G7 à l’heure actuelle.

À moyen terme, nous pourrons également observer certains effets positifs, en particulier pour les pays européens qui importent la majeure partie de leur consommation de pétrole.

François Rimeu , 10 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés