Dette souveraine européenne : les Etats sont en avance dans leur programme de financement

Malgré la crise de la dette, les Etats européens parviennent à convaincre les investisseurs sur les marchés obligataires. Au 10 septembre, la grande majorité d’entre eux est en avance dans leur programme de financement...

La Finlande surpasse de loin ses objectifs, avec 9.5 milliards d’euros de titres obligataires émis depuis le début de l’année contre 8 milliards anticipé, soit un taux de couverture de 119%. L’appétence des investisseurs s’explique par la qualité de la dette finlandaise (notation AAA, dette publique de 48.6% du PIB, déficit budgétaire de -0.5% en 2011) qui justifie son statut de valeur refuge.

Alors que 70% de l’année est écoulé, le taux de couverture est également très prometteur pour la Belgique (94%), les Pays-Bas (83%), la France (82%), l’Autriche (79%), l’Espagne (75%) ou l’Allemagne (73%) [1]. Si la gestion des Etats est souvent critiquée, les « directeurs financiers » remplissent pleinement leur mission.

Seule l’Italie prend du retard avec seulement 56% d’émissions réalisées par rapport à l’objectif annuel. Mais le pays attendait probablement une fenêtre plus opportune suite à la BCE jeudi dernier.

Le pays devrait bénéficier de coûts d’emprunts plus attractifs pour émettre davantage dans les prochaines semaines.

Selon Hugues Le Maire, Directeur Général de Diamant Bleu Gestion, « il ne faut pas oublier que certaines émissions de pays périphériques n’ont pu se réaliser qu’au prix de taux très élevés au cours des derniers mois. Mais après l’annonce de dispositions monétaires d’envergure instaurées par la BCE pour assurer la solvabilité des Etats en difficulté, une détente significative des taux de financement s’est logiquement matérialisée sur les marchés obligataires souverains. Même si les taux de rendement sont désormais moins attrayants pour les investisseurs, le mouvement de normalisation des courbes de taux devrait rassurer ces derniers sur certaines signatures. De quoi permettre à l’ensemble des pays européens de boucler avec succès leur programmes de financement d’ici la fin de l’année, dans des conditions plus appréciables. »

Next Finance , Septembre 2012

Notes

[1] source : taux de couverture présentés par Morgan Stanley. Date 10 septembre 2012.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés