›  Who’s who  ›  Who's who 

Doré Mory

mardi 18 janvier 2011

Responsable département risques financiers, Banque mutualiste régionale

PARCOURS ACADEMIQUE

Diplôme de Statisticien économiste de l’Ecole Nationale de la Statistique obtenu en Juin 1988
Compétences pointues en économétrie, macroéconomie et actuariat financier

PARCOURS PROFESSIONNEL

Professionnel des marchés financiers depuis plus de 20 ans avec l’exercice de différentes fonctions en prise directe avec les marchés financiers dans 2 grands groupes bancaires

Banque NSM, Groupe ABN AMRO (1988-1998)
-  Economiste de marché
-  Trader et Arbitragiste sur produits dérivés de taux d’intérêt

Caisse d’Epargne LDA, Groupe CAISSE D’EPARGNE (Depuis 1998)
- Trésorier et Responsable de l’allocation des excédents de fonds propres (1998-2005)
- Responsable de la Gestion Financière : trésorerie, ALM, tarification réseau commercial, ingénierie financière (2005-2009)
- Responsable du Département des risques financiers (risques ALM, risques de bilan, risques de contrepartie, pilotage allocation de fonds propres) (depuis 2009)

CONTRIBUTIONS PROFESSIONNELLES TRANSVERSALES

-  Interlocuteur privilégié de la gestion financière et des risques financiers auprès de différentes instances et institutions : Commissaires aux comptes, Banque de France et Commission Bancaire, Comité d’Audit et Comité d’Entreprise

-  Animation et formation au travers de sessions et conférences sur la macroéconomie et la finance à destination de différentes populations : collaborateurs du siège et du réseau, clients, sociétaires, ….

-  Participation active aux Groupes de travail CNCE-BPCE dans le cadre de la dynamisation de la gestion financière Groupe (2005-2008) et dans le cadre de la mise en place de référentiels risques financiers communs aux Caisses d’épargne et Banques Populaires (2008-2010)

ACTIVITES DIVERSES

-  Master Banque-Finance IAE de Grenoble (site de Valence) : enseignement Contrôle des risques bancaires, Couverture des risques financiers, Méthodes quantitatives
-  Ecole des Mines de Saint Etienne : enseignement ALM et pilotage bancaire
-  Préparation de séminaires sur la gestion de bilan à la SFAF

PUBLICATIONS

-  Analyste et chroniqueur régulier sur Next Finance entre autres
-  Animation d’un blog personnel

Description du blog : présenter des analyses et commentaires dans les domaines suivants
1/ politiques monétaires des banques centrales et conjoncture macro-économique
2/ allocation d’actifs sur les marchés financiers : rôle des fondamentaux, comportement des investisseurs, évolutions réglementaires et prudentielles.....
3/ compréhension de la formation des crises sur les marchés financiers.
4/ contraintes et objectifs de la gestion financière dans un établissement bancaire.

En espérant faire comprendre que nous avons définitivement changé de monde et de paradigme et qu’il est temps de réaffirmer la chance historique que nous avons de redéfinir la véritable finance
- celle qui doit permettre de financer l’économie au meilleur coût ;
- celle qui permet de faire en sorte que les excédents d’épargne soient recyclés de la manière la plus productive ;
- celle qui permet aux agents économiques de couvrir dans des conditions de liquidité optimales leurs risques financiers ( taux, crédit, change , actions ...).

Voir en ligne : Le blog de Mory Dore

Articles liés

Avril 2012

Note Marchés financiers : choc local mais crise globale

L’histoire des crises des marchés financiers et leur amplification depuis une quinzaine d’années ne peut absolument pas être comprise si l’on s’en tient aux purs fondamentaux. Il faut intégrer le phénomène de contagion entre actifs financiers et de ventes forcées pour des raisons (...)

Décembre 2012

Note Retour sur les notions de liquidité

La notion de liquidité est souvent utilisée à tort et à travers. Il est important de la définir afin de ne pas tout confondre : liquidité des marchés financiers, liquidité bancaire au sens ALM, liquidité reglémentaire et liquidité macroéconomique sont des grandes familles dont la (...)

Janvier 2014

Opinion Vingt ans après, le spectre du krach obligataire

Pour les marchés et les économistes, il ne peut pas se produire de krach obligataire. Et pourtant le krach se produira parce-que les raisons extra-économiques pour lesquelles les investisseurs achetaient massivement des obligations d’état vont (...)

Janvier 2011

Opinion Les taux longs remontent... mais ce n’est pas encore le krach obligataire

La forte remontée récente des taux longs en Europe s’appuie sur une mutualisation du risque périphérique à l’ensemble de la Zone Euro. Mais nous ne pouvons pas encore parler de véritable krach obligataire.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés