AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

Un marché immobilier tertiaire plus dynamique que jamais

Dans un marché de bureaux parisien extrêmement concurrentiel, la valorisation des actifs dépend de la capacité des professionnels à accompagner les besoins évolutifs des utilisateurs.

Le marché de l’immobilier tertiaire à Paris suscite toujours un engouement fort des investisseurs. Les volumes investis devraient y atteindre probablement 26 Mds€ en 2017, à comparer aux 31 Mds€ en 2016. Cette baisse observée ne tient qu’à une limitation de l’offre d’investissement sur un marché extrêmement concurrentiel. En effet, 70% des transactions réalisées le sont à l’issue d’un appel d’offres.

Ainsi, la valeur vénale (prix de marché) d’un immeuble de bureaux à Paris atteint près de 14000 €/m² en moyenne (plus de 20 000 €/m² dans les beaux quartiers) tandis que les loyers les plus élevés s’élèvent autour de 800 €/m² par an (hors charges). Le taux de vacances des immeubles de bureaux ne dépasse pas 3%, un niveau extrêmement bas.

Dans un contexte marqué par la faiblesse historique des taux d’intérêt, le rendement annuel moyen d’un immeuble de bureau parisien reste particulièrement attractif, autour de 3/3,5%. La prime de risque offerte à un investisseur apparaît par conséquent très compétitive, comparé à d’autres classes d’actifs offrant des rendements quasi-nuls.

Espaces de co-working : une nouvelle demande

Dans ce marché immobilier tertiaire extrêmement concurrentiel, les projets en VEFA (Ventes en état Futur d’Achèvement) et les restructurations lourdes se multiplient : près de 70 projets de ce type sont actuellement recensés dans la capitale pour une superficie de près d’un million de m². Depuis deux ans, les restructurations d’immeubles pour créer des espaces de co-working se développent à un rythme rapide (50 000 m² en 2016). En France, le nombre d’espaces de co-working a été multiplié par 10 depuis 2012. C’est un phénomène en plein essor et qui met en lumière la vitalité de l’écosystème parisien. En effet, le dynamisme du marché immobilier tertiaire à Paris va de pair avec sa transformation.

Tout l’enjeu des professionnels du secteur, aujourd’hui, est de parvenir à optimiser au mieux les ressources d’un immeuble respectueux de l’environnement et à offrir à ses occupants le meilleur cadre de travail possible. Ce métier ne peut être exercé que par des professionnels soucieux de transformer leurs actifs pour en faire des lieux toujours plus conviviaux, accessibles, économes en énergie, offrant luminosité, confort et services nouveaux à la personne.

Joëlle Chauvin , 1er décembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés