›  Opinion 

Un FOMC accommodant, pour les hedge funds également

La tonalité plus accommodante que prévu de la réunion du FOMC du 16 mars s’est traduite par une nouvelle accélération du rebond des actions. En effet, la Fed a revu à la baisse ses prévisions de croissance et d’inflation, et son point médian a été diminué de deux crans.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les rendements obligataires se sont tassés et les pressions baissières sur le dollar ont continué de favoriser le cours de l’or noir et les actifs des marchés émergents.

Dans ce contexte, les stratégies de hedge funds ont su tirer leur épingle du jeu. Les CTA ont compensé une partie de leurs pertes récentes sur les obligations. Les gains réalisés par les fonds Global Macro sur les marchés obligataires ont été partiellement neutralisés par les pertes subies par les positions longues dollar – renforcées début mars.

Les stratégies à biais structurellement long ont bénéficié d’une contribution favorable du bêta. Enfin, la nouvelle compression des spreads de crédit et de transactions s’est avérée bénéfique pour les stratégies Credit et Merger.

Depuis, plusieurs déclarations de membres de la Fed, contrastant avec l’attitude très accommodante du FOMC, ont déclenché un rebond de l’USD et pesé sur la plupart des actifs arrimés au billet vert.

Ce retournement souligne en outre la nervosité grandissante qui entoure l’équilibre [fragile] des marchés. La dissipation des craintes liées à la Chine ainsi que la tonalité conciliante de la Fed ont été les fondements sur lesquels s’est appuyé le mouvement haussier (ainsi que le rebond du prix du pétrole et l’amélioration des statistiques américaines). Ces fondamentaux sont aujourd’hui bien intégrés dans les cours. Maintenant que les facteurs techniques s’épuisent progressivement et que les catalyseurs monétaires et économiques à court terme se font plus rares, l’attention pourrait à nouveau se porter sur les incertitudes macroéconomiques qui subsistent – et elles sont nombreuses.

Dans cet environnement, les stratégies hedge funds ont reconstitué leurs expositions aux actifs risqués mais conservent un positionnement prudent (le bêta actions médian de la plateforme Lyxor a rebondi de 7% à 15%, mais reste inférieur à sa moyenne long terme, située à 23%).

Nous maintenons nous aussi une exposition équilibrée. Nous recommandons d’exploiter la directionnalité à l’aide des styles tactiques. Nous envisageons en outre de tirer parti de la dispersion importante des actifs grâce à des approches en valeur relative, en ciblant celles qui sont les moins sensibles aux thématiques actuelles.

Lyxor Research , 31 mars

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Solvabilité II : peut-on valoriser les engagements des assureurs comme des produits dérivés ?

Alors que la directive Solvabilité II est entrée en vigueur et mise en œuvre dans les compagnies d’assurance européennes depuis le 1er Janvier 2016, de nombreuses questions se posent encore quant à l’utilisation de la théorie des options en finance pour valoriser les engagements des (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés