AVIVA Advertisement AVIVA
›  Interview 

Olivier Plaisant : « Dans un monde où la croissance est rare, investir la croissance durable »

Les grands défis du XXIème siècle sont liés à la relation entre l’Homme et son environnement. Les changements démographiques, leurs conséquences sur le développement de nos sociétés, les implications en termes de gestion des ressources de la planète sont autant d’enjeux majeurs...

Les grands défis du XXIème siècle sont liés à la relation entre l’Homme et son environnement. Les changements démographiques, leurs conséquences sur le développement de nos sociétés, les implications en termes de gestion des ressources de la planète sont autant d’enjeux majeurs. Ces enjeux sont générateurs de croissance visible et structurelle. Entretien avec Olivier Plaisant, Directeur de la gestion actions, Ecofi Investissements.

A quels défis veut répondre Ecofi Enjeux Futurs ?

“Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins”, c’est l’enjeu du développement durable, et la vocation que nous avons voulu donner à Ecofi Enjeux Futurs.
Dès lors, il était évident que nous parlions de croissance. Une croissance générée par les dynamiques démographiques - différentes au Nord et au Sud - une croissance générée par la demande en termes de développement et d’éducation, et enfin une croissance générée par la nécessité de préserver les ressources de notre planète et de rendre nos processus industriels sobres et robustes. Au fil du temps, il nous est apparu important d’appliquer un filtre ISR à ce fonds et de mesurer son impact, notamment concernant les émissions de gaz à effet de serre.

Comment est construit le portefeuille ?

L’analyse financière fondamentale est à la base de notre processus de sélection et aboutit à une évaluation de chaque société. Elle est croisée avec une analyse du risque boursier (volatilité du titre, taille de capitalisation …).

Nous analysons également les entreprises sur leurs enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance, et sélectionnons les plus vertueuses dans cette démarche et excluons celles qui font face à des incidents majeurs comme la pollution, l’éthique des affaires ou les droits de l’Homme…

Nous analysons également les entreprises sur leurs enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance, et sélectionnons les plus vertueuses dans cette démarche et excluons celles qui font face à des incidents majeurs comme la pollution, l’éthique des affaires ou les droits de l’Homme…
Olivier Plaisant, Directeur de la gestion actions, Ecofi Investissements

Il en résulte un portefeuille de conviction d’une cinquantaine de valeurs (à fin août 2017).

Comment pilotez-vous le risque ?

Pour une meilleure balance des risques, nous avons opté pour un fonds international, et segmenté notre univers d’investissement en deux catégories. Les véhicules de croissance à profil industriel : l’efficience énergétique à travers le rail, l’éco-construction, l’isolation, l’éclairage faible consommation et le « smart grid [1] » ;

  • le traitement des eaux et des déchets ;
  • les énergies renouvelables : énergie solaire, éolienne et hydroélectricité. Les véhicules de croissance à profil défensif :
  • la santé avec les laboratoires pharmaceutiques, les distributeurs de médica-ments, les sociétés liées à l’assurance santé et la prévoyance ;
  • les services à la personne et l’éducation, avec les maisons de retraite, les écoles privées, les maisons d’édition et les logiciels ;
  • Le “testing”, l’inspection et la certification, en investissant notamment dans des sociétés actives dans la gestion et le contrôle sanitaire.

L’allocation géographique et l’allocation thématique permettent ainsi de piloter le risque. En période d’appétit pour le risque, nous favorisons les valeurs à profil industriel comme levier de performance. En période d’aversion pour le risque nous favorisons les stabilisateurs de performance que sont les valeurs à profil défensif. Le curseur géographique est aussi utilisé, les marchés nord-américains étant préférés dans les périodes de prudence et les marchés européens permettant d’augmenter le bêta du portefeuille.

Et comment mesurez-vous l’impact ?

La mesure de l’impact de nos investissements est un axe stratégique pour nous.
Nous publions ainsi dans le reporting mensuel 6 indicateurs d’impact, qui vont au-delà des obligations de l’Article 173 sur la transition énergétique concernant l’Environnement, en englobant également le Social et la Gouvernance.

Les 6 indicateurs publiés sont :

  • les émissions de gaz à effet de serre (intensité et empreinte carbone) ;
  • les variations d’emplois ;
  • la représentativité des femmes aux postes d’encadrement ;
  • le partage de la valeur économique ;
  • la responsabilité fiscale ;
  • les controverses (ou incidents majeurs) sur les enjeux Environnementaux, Sociaux ou de Gouvernance.

ECOFI ENJEUX FUTURS en quelques mots

Ecofi Enjeux Futurs est un fonds actions internationales investi sur des valeurs d’avenir, avec un filtre ISR qui intègre les enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG).

Code ISIN : Part I : FR0010596759
Performances* 1 an (31/08/2016 au 30/08/2017) : 12,0%
3 ans (31/08/2014 au 30/08/2017) : 35,6%
5 ans (30/08/2012 au 30/08/2017) : 112,1%
Récompenses* Globes de la Gestion 2016 Gestion de Fortune - Globe d’Or, catégorie « Actions International ISR » sur 5 ans Lipper Fund Award 2015 - 1er, catégorie « Equity Global » sur 3 ans Grands Prix de la Gestion d’Actifs 2015 L’Agefi -1er, catégorie « Actions éthiques » sur 3 ans
Risques : actions, de gestion discrétionnaire, de perte en capital, de change, de spécialisation sur une thématique, liés à des investissements en petites capitalisations et sur les marchés émergents, de taux.
Echelle de risque** : 5
Reporting : http://ecsrcc03:8080/publications/FichProd/FichProdFR0010596759.PDF

* Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
** L’indicateur synthétique de risque est basé sur la volatilité historique du portefeuille au cours des 5 dernières années. L’échelle va de 1 (à risque plus faible, rendement potentiellement plus faible) à 7 (à risque plus élevé, rendement potentiellement plus élevé). Le fonds est classé dans la catégorie 5 en raison de son exposition discrétionnaire aux marchés d’actions. Son profil rendement / risque est élevé.

Next Finance , 28 septembre

Notes

[1] Réseaux de distribution d’électricité intelligents

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Interview Olivier Plaisant : « Dans un monde où la croissance est rare, investir la croissance durable »

Les grands défis du XXIème siècle sont liés à la relation entre l’Homme et son environnement. Les changements démographiques, leurs conséquences sur le développement de nos sociétés, les implications en termes de gestion des ressources de la planète sont autant d’enjeux (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés