›  News 

Marchés qui passent ou cassent : les hedge funds restent en marge

Les stratégies Global Macro ont surperformé. Comme les CTA, elles ont été dopées par les marchés des changes (y compris parité du GBP), et dans une moindre mesure par les obligations. Les fonds Long bias ont bénéficié de la surperformance des marchés américains, contrairement aux fonds Variable bias qui ont pâti de leur biais régional européen et surtout émergent.

Ce rapport hebdomadaire se concentre sur les flux des hedge funds, leurs performances et leurs positionnements. Il a pour but de suivre les évolutions des investissements dans les hedge funds, en se basant sur les informations exclusives accessibles grâce à la plateforme de Managed Account de Lyxor.

Cette semaine, les marchés n’étaient pas prêts à remettre en cause le récent rebond des actifs risqués, les investisseurs ayant les yeux tournés vers les décisions monétaires clés de mars et le G20 qui se tient actuellement. Un tournant possible dans le flux de données américaines décevantes et déclarations prenant acte du tort causé aux banques par les taux négatifs ont également positivement contribué. Les prix du pétrole ont en outre continué de chercher un plancher – à des niveaux de volatilité records – sur fond de rumeurs de coopération entre l’OPEP et la Russie.

Cela étant, le rebond entamé depuis deux semaines après les plus bas observés mi-février s’opère dans une baisse des volumes de marché, en ligne avec une aversion au risque élevée. De fait, la tectonique des marchés demeure instable, les investisseurs tentant d’intégrer la probabilité et la forme d’un ralentissement mondial avec un soutien monétaire plus limité, ainsi que la fragmentation du bloc européen (à commencer par le risque de Brexit). L’incertitude est également restée très forte concernant les implications d’une guerre des devises (le sort du dollar et des actifs qui lui sont liés étant en jeu), ainsi que le calendrier d’un affermissement pérenne des prix du pétrole.

Dans des marchés binaires « ça passe ou ça casse », les anomalies de prix commencent à se multiplier, rendant de nouvelles rotations probables aux niveaux macroéconomique, sectoriel et factoriel. Les positions longues sont par conséquent vulnérables. Les positions courtes et les allocations refuge, désormais onéreuses, sont par ailleurs difficile à calibrer.

Dans ce contexte, les hedge funds restent en marge, à l’exception des stratégies à biais structurellement long et des suiveurs de tendances. Le bêta de marché de la plateforme globale de Lyxor s’est ainsi établit à un plancher de 7,8%... un positionnement prudent garantissant à la fois une participation à la hausse limitée et une protection contre les risques baissiers.

Le Lyxor HFI a progressé de +0,5% cette semaine. Les stratégies Global Macro ont surperformé. Comme les CTA, elles ont été dopées par les marchés des changes (y compris parité du GBP), et dans une moindre mesure par les obligations. Les fonds Long bias ont bénéficié de la surperformance des marchés américains, contrairement aux fonds Variable bias qui ont pâti de leur biais régional européen et surtout émergent. Les fonds Event Driven ont été soutenus par leur bêta de marché et par la finalisation de plusieurs opérations de fusion-acquisition. Les fonds Credit ont été portés par une moindre pression sur le haut rendement.

Lyxor Research , 2 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Euronext lance la nouvelle version de son indice Low Carbon 100 Europe®

Euronext, le principal opérateur boursier de la zone euro, annonce un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe® qui révolutionne l’approche méthodologique traditionnelle d’évaluation du niveau d’émission de CO2 d’une (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés