AVIVA Advertisement AVIVA

Les taux restent bas et stables tandis que les investisseurs font leur retour en force sur le marché de l’acquisition immobilière

Selon Joël Boumendil, fondateur et PDG du groupe acecrédit.fr, et de Frank Levy, Directeur général acecrédit.fr, les banques continuent à afficher des taux de crédit immobilier bas et stables. Elles accordent également beaucoup de dérogations...

Les banques continuent à afficher des taux de crédit immobilier bas et stables. Elles accordent également beaucoup de dérogations. Ainsi, il n’est pas rare d’obtenir une première simulation de crédit sur la base de 1,80% (taux fixe), et finalement de signer son emprunt avec un taux fixe à hauteur de 1,60% sur 20 ans.

En parallèle, les primo-accédants qui étaient exclus du marché immobilier il y a encore un an, faute d’apport la plupart du temps, sont de nouveau devenus des cibles importantes et désirables pour les établissements bancaires.

Le contexte est donc favorable à l’acquisition immobilière pour les particuliers !

De leur côté, les investisseurs, qui avaient totalement disparu du marché pendant toute la période électorale, font leur retour en force et dynamisent fortement le marché des acquisitions.

Concernant les rachats de crédit, en revanche, l’activité continue à se tasser, ce qui est complètement logique puisque toutes les renégociations qui devaient être faites ont en grande partie été réalisées. Quand aux propriétaires qui ont souscrit un crédit récemment, ils ont obtenu un taux tellement bas qu’aucune renégociation n’est intéressante financièrement.

Frank Levy , Joël Boumendil , 27 juin

P.-S.

Méthodologie : les chiffres présentés sont issus de l’analyse des données collectées au sein du réseau acecrédit, qui rassemble 81 agences en France.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés