AVIVA Advertisement AVIVA

L’industrie de la distribution de fonds est en profonde mutation

L’entrée en vigueur de la directive MIF 2 en janvier 2018, à laquelle les acteurs se préparent en adaptant leur structure opérationnelle, ainsi qu’un mouvement récent de consolidation au sein du secteur, transforment l’industrie de la distribution de fonds.

Parmi les piliers de la directive MIF 2 figurent les exigences relatives à la transparence pré- et post- négociation en temps réel des titres, la publication des transactions et la délivrance de reportings détaillés relatifs à celles-ci. Ces évolutions du cadre réglementaire dont l’objectif est de mieux protéger les intérêts des investisseurs, appellent de nouvelles pratiques opérationnelles pour les opérateurs de marché, les sociétés de gestion d’actifs, mais aussi pour les plateformes de distribution de fonds.

Partenaire des sociétés de gestion, les plateformes de distribution ont traditionnellement pour rôle d’assurer la négociation, la collecte et la restitution des commissions de placement auprès des distributeurs d’OPCVM (banques privées, compagnies d’assurance, CGP). « Elles se situent donc au cœur même des enjeux de MIF 2 quant à la transparence des coûts, des volumes et des parties prenantes des transactions » affirme Olivier Haguenauer, Responsable du développement chez MFEX.

La capacité des plateformes à automatiser, digitaliser et rendre accessibles leurs flux de données est un aspect de plus en plus discriminant

L’information est devenue une composante centrale du métier de la distribution. Dans cet environnement MIFID 2, la capacité des plateformes à automatiser, digitaliser et rendre accessibles leurs flux de données est un aspect de plus en plus discriminant. « Seuls les acteurs en mesure d’optimiser leur système d’information et de reporting, selon une architecture ouverte, subsisteront. Or, cela nécessite des investissements financiers et organisationnels importants à un horizon relativement court terme. Une consolidation au sein de l’industrie de la distribution de fonds est incontournable, afin de rationaliser ces coûts et augmenter la compétitivité des acteurs » poursuit-il.

La structure morcelée de l’industrie en Europe justifie de futurs rapprochements. En effet, les acteurs sont nombreux en Europe et au Royaume-Uni, quand une seule plateforme détient le monopole aux Etats Unis. « L’éclatement du marché européen s’expliquait par des différences culturelles et juridiques d’un pays à l’autre. Même si des transpositions nationales sont en cours, l’harmonisation prudentielle aujourd’hui à l’œuvre ainsi que les problématiques de rentabilité conduiront à des rapprochements ».

Next Finance , 24 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Réglementation Solvabilité 2 : focus sur le dampener actions

L’entrée en vigueur de Solvabilité II est maintenant imminente et les derniers calibrages se précisent. Notre équipe de recherche se propose ici de revenir sur l’un des éléments clé dans le calcul du SCR Marché : le fameux effet "dampener". Ce mécanisme, qui permet de moduler le choc (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés