L’application Bruce lève 400 000 euros pour dépoussiérer le monde du travail temporaire

Bruce, la première agence d’intérim 100% digitale et mobile qui a pour vocation de réinventer le travail temporaire, remporte le 7° Trophée Start-up Numérique. Cette reconnaissance intervient après une première levée de fonds de 400 000 euros auprès de business angels.

Réalisée en août dernier trois mois après son lancement, elle sera accompagnée de financements complémentaires. Cette levée de fonds a été possible grâce à un très bon démarrage : l’application a déjà conquis 10 000 talents à la recherche d’un job et de nombreuses entreprises sans avoir engagé de réelle communication « Nous sommes fiers d’annoncer cette première levée de fonds qui va nous permettre d’accélérer notre développement. L’objectif ? Secouer le monde du travail temporaire en créant l’agence d’intérim nouvelle génération : 100% digitale et 100% humaine. » tient à préciser Adrien Moreira, cofondateur de Bruce.

L’innovation au service de l’emploi

Avec cette levée, Bruce va renforcer son équipe avec l’arrivée d’ingénieurs, de mathématiciens et des spécialistes du recrutement que Bruce préfère appeler les « Révélateurs de Talents ». « Nous serons 10 d’ici la fin de l’année. Nous allons continuer d’innover sur notre algorithme et l’ensemble de notre technologie qui permet de trouver le bon talent pour chaque entreprise en quelques secondes. » indique Henrik Perrochon, cofondateur.

Bruce place l’innovation au cœur de son développement. Une nouvelle version de son application qui sort cette semaine permet à chaque talent de passer un entretien vidéo enregistré. Cette fonctionnalité inédite donne à chacun l’opportunité de faire ses preuves au-delà de son simple CV et permet de faire gagner du temps aux entreprises pour servir la mission de Bruce : permettre à tout le monde de trouver rapidement des jobs qui correspondent à leurs talents.

Un business model pertinent

Pour venir en aide aux entreprises dont les besoins en flexibilité de personnel sont de plus en plus élevés, Bruce repose sur une mécanique de « success fees » en prélevant une commission uniquement lorsque la mission est réalisée. Et avec une commission deux à trois fois moins élevée que les agences dites classiques, Bruce rend accessible le travail temporaire à toutes les petites et moyennes entreprises.
Côté talents, ils ne paient jamais rien, le service est et sera toujours gratuit pour tous.

Une ambition forte

Dans un marché en pleine mutation, l’équipe Bruce entend dépoussiérer le marché avec des ambitions à la hauteur. Ainsi, elle a pour objectif de passer le cap des 100 000 téléchargements dès 2017 pour aider plusieurs centaines d’entreprises à trouver les talents qu’il leurs faut. Les fondateurs préparent également pour 2017 une deuxième levée de fonds, cette fois-ci, de 3 millions d’euros.

Next Finance , 6 octobre

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés