›  News 

First State s’engage à une meilleure divulgation des risques associés au changement climatique

First State Investments (First State) a rendu public son neuvième rapport annuel d’Investissement responsable et de gouvernance, qui détaille pour la première fois les expositions au risque associé au changement climatique de plusieurs classes d’actifs.

L’édition 2016 du rapport enrichit ainsi le reporting et la divulgation sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) et présente 34 études de cas qui mettent en lumière l’approche de la gouvernance et de l’engagement actionnarial adoptée par First State.

En outre, le rapport expose les projets de la société visant à renforcer l’intégration des pratiques ESG dans ses stratégies d’investissement, et souligne les initiatives déployées pour mieux appréhender l’impact potentiel des risques liés au changement climatique sur les performances à long terme.

Mark Lazberger, CEO de First State Investments, a déclaré : « le rapport 2016 fournit de nombreux exemples de notre détermination à atteindre les plus hauts standards de qualité en matière d’investissement responsable, de gouvernance et de divulgation pour nos clients sur l’ensemble de nos activités d’investissement.

Nous estimons que les questions ESG sont à la fois sources de rendement et de risque à long terme, et que celles-ci ont donc une incidence directe sur les résultats d’investissement que nous générons pour le compte de nos clients. Bien que nous ayons atteint bon nombre d’objectifs que nous nous sommes fixés et continuons de délivrer des performances d’investissement solides, il reste du travail à accomplir pour approfondir notre compréhension et notre connaissance des questions ESG émergentes, ainsi que pour améliorer nos pratiques en réponse à l’intérêt grandissant manifesté par nos clients. »

First State s’est engagé à améliorer la divulgation des risques associés au changement climatique, en exigeant pour la première fois des équipes de gestion active d’actifs qu’elles communiquent leur niveau d’exposition aux combustibles fossiles (gaz et autres) et non-fossiles, par pourcentage des sociétés détenues et par volume d’actifs sous gestion. Le rapport inclut également des explications sur la manière dont les équipes appréhendent et gèrent les questions et risques relatifs au changement climatique.

First State applique une approche intégrée en matière d’investissement responsable, mais encourage chaque équipe à la mettre en œuvre de la manière qui lui semble la plus efficace pour sa classe d’actifs et stratégie d’investissement. Les équipes d’investissement mettent en lumière quelques-uns des défis et opportunités rencontrés en tant qu’investisseurs :

Dette des marchés émergents  : les transformations économiques nécessaires pour répondre au changement climatique peuvent devenir des opportunités pour les marchés émergents. Par exemple, le Maroc dispose d’un potentiel considérable dans le domaine de l’énergie solaire et exploite la plus grande centrale solaire au monde, permettant ainsi de réduire sa dépendance aux importations de combustibles fossiles à empreinte carbone élevée.

Actions cotées du secteur des infrastructures  : l’exposition au risque carbone peut faire baisser le score de qualité global des sociétés, notamment dans les secteurs de la fourniture et des infrastructures énergétiques, ou des chemins de fer. Le risque carbone est pris en compte dans les modèles financiers de l’équipe puisqu’il a des implications directes sur le potentiel de résultats des entreprises du secteur des infrastructures. Ainsi, le recul de l’utilisation du charbon aux États-Unis et l’introduction d’avantages fiscaux en faveur des énergies renouvelables ont amené l’équipe à ajuster ses chiffres de volume de fret ferroviaire pour tenir compte de ce changement structurel.

Will Oulton, Responsable mondial de l’investissement responsable chez First State Investments, a ajouté : « Notre approche d’investissement responsable et de la gouvernance est toujours centrée sur nos clients et au cœur de nos processus d’investissement. Les différentes méthodes employées par nos équipes d’investissement individuelles constituent un atout essentiel pour notre activité et sont appuyées par nos systèmes d’évaluation des risques ESG en constante amélioration et par notre structure de gouvernance IR renforcée.

Nous pensons que les changements climatiques vont avoir des répercussions variées sur les performances à long terme des actifs de nos clients. En tant qu’actionnaires, gérants et responsables de l’allocation d’actifs, notre analyse, notre engagement et les décisions qui en découlent auront une influence sur les intérêts à long terme de nos clients. »

Next Finance , 13 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Les flux du marché des ETF européens Smart Beta sont restés soutenus au troisième trimestre 2016

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) ont atteint 6,5 milliards d’euros depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 39% par rapport à la fin de l’année 2015 et se monte à 25,3 milliards EUR, avec un effet marché significatif (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés