›  Opinion 

Des perspectives économiques solides pour 2018 : les actifs à risque en pôle position

D’après le scénario d’Aviva Investors pour 2018, une croissance économique plus solide ainsi qu’une hausse modérée de l’inflation devraient continuer de soutenir les actifs risqués, en dépit de la fin progressive des politiques monétaires accommodantes qui sera source de difficultés pour le marché obligataire.

La croissance du PIB mondial pourrait approcher les 4% en 2018, un rythme jamais atteint depuis 2011. La hausse modérée de l’inflation attendue dans les économies développées devrait compenser une légère baisse de l’inflation dans les marchés émergents.

L’environnement de croissance et d’inflation est en adéquation avec la fin progressive des politiques monétaires exceptionnelles menées ces dernières années. La hausse des taux de la Réserve Fédérale américaine devrait se poursuivre, avec une hausse attendue en décembre 2017, ainsi que trois autres prévues en 2018. Le programme de rachats d’actifs devrait prendre fin en septembre 2018 dans la zone euro, et il est possible que la Banque du Japon revoie sa politique de contrôle de la courbe des taux, si l’inflation sous-jacente dépasse 1%.

Dans de telles conditions, les actions devraient afficher de meilleures performances que les obligations ; les actions des marchés émergents, de la zone euro et les actions japonaises offrant de meilleures valorisations relatives que les actions américaines et britanniques.

La dette émergente en devise locale offre actuellement des opportunités plus intéressantes que le marché du crédit corporate dans les pays développés. Alors que les obligations d’Etat des marchés développés seront sous pression en 2018, la dette souveraine américaine à long terme reste l’option la plus attractive du point de vue de la préservation du capital, si la croissance et l’inflation s’avèrent décevantes.

Michael Grady, Economiste et Stratégiste senior chez Aviva Investors a déclaré : « Des perspectives de croissance mondiale plus fortes et une inflation légèrement plus élevée dans les économies développées en 2018 créeront un environnement favorable aux actifs à risque, qui s’inscrit dans la continuité de l’année 2017. Compte tenu de l’amélioration généralisée de l’économie et de la fin des politiques monétaires accommodantes, nous nous attendons par ailleurs à ce que l’évolution des prix des actifs soit de nouveau guidée par les fondamentaux sous-jacents, plus qu’elle ne l’a été au cours des dix dernières années. »

Michael Grady , Décembre 2017

Voir en ligne : Aviva Investors a publié ses perspectives pour 2018

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés