AVIVA Advertisement AVIVA
›  Produit 

Comment choisir le bon ETF ?

Vous souhaitez investir dans un ETF qui vous offre une exposition spécifique à certaines classes d’actifs ou certains pays, mais parmi les centaines de produits proposés, comment choisir ? Voici quelques clés pour vous aider à identifier l’ETF répondant le mieux à vos besoins.

Comprendre l’indice

La plupart des ETF visent à répliquer la performance d’un indice, nette de frais.
Pour Bertrand Alfandari, en charge du développement des ETF chez BNP Paribas Investment Partners, « la première chose à faire avant de choisir un ETF est de comprendre son indice de référence afin de bien assimiler son mode de fonctionnement ».
Les indices traditionnels, tels que le CAC 40, l’Euro Stoxx 50e ou encore le S&P 500, sont pondérés par la capitalisation boursière : le poids de chaque action au sein de l’indice est ainsi proportionnel à sa taille sur le marché (ou « capitalisation boursière »). Pour les obligations on parle de poids de la dette d’un pays ou d’une entreprise.
Mais certains ETF font aussi appel à des indices thématiques ou des indices de Stratégie que l’on appelle « Smart Beta » qui ne sont pas forcément pondérés par la capitalisation boursière et portent par exemple sur la réduction du risque ou l’exposition à des « facteurs » d’investissement (la volatilité, le potentiel de croissance, etc.).
Chaque approche indicielle comporte donc des avantages et des inconvénients et dans un contexte d’offre sans cesse croissante, il convient de prendre le temps nécessaire pour examiner les multiples choix disponibles et comprendre les objectifs, les règles et méthodologie de construction des indices

Examiner les frais et la qualité de réplication que l’on appelle Tracking Difference

Les frais de gestion d’un ETF reflètent le montant demandé par le fournisseur (le gérant du fonds) pour assurer le fonctionnement du fonds mais il faut se rapporter au DICI (Document d’Informations Clefs pour les Investisseurs) pour avoir l’information sur les frais totaux sur encours supportés par le fonds. L’investisseur en ETF devra s’acquitter des frais de courtage de son intermédiaire financier lorsqu’il négocie ces produits en bourse (frais généralement équivalents à ceux sur les actions).

Une étude menée par des analystes indépendants de Morningstar révèle que les frais totaux sur encours d’un ETF constituent un indicateur fiable des rendements à long terme [1] : moins vous payez, plus la probabilité de générer une performance supérieure est élevée.
Les ETF figurent parmi les fonds les moins chers du marché car leur objectif consiste principalement à répliquer un indice, ce qui est automatisable en grande partie. Par ailleurs, les volumes croissants investis en ETF permettent des économies d’échelle qui profitent aux investisseurs.
L’indicateur utilisé par les professionnels pour sélectionner des fonds indiciels cotés (ETF) sur un même indice est appelé « Tracking Difference ». Il mesure la qualité de réplication de l’indice par l’ETF sur une période donnée en comparant le cours de clotûre de l’indice de référence avec la valeur liquidative de l’ETF.

Quel type d’ETF privilégier ?

Les ETF peuvent capitaliser (réintégrer les revenus dans l’actif du fonds) ou distribuer les revenus issus de leurs investissements (dividendes dans le cas des actions, versements de coupons dans le cas des obligations). Dans la mesure où les gammes d’ETF sont relativement larges, il est fréquent que les deux options s’offrent à vous. En fonction de vos objectifs, il peut s’avérer préférable soit d’opter pour la distribution de ces revenus, donc de recevoir une fois ou plusieurs fois par an un montant de cash, soit de sélectionner un ETF qui les réinvestit systématiquement afin d’accroître la valeur future de votre investissement.

L’infrastructure du fournisseur d’ETF compte

Les fournisseurs d’ETF proposent souvent des gammes de produits qui peuvent sembler identiques à première vue. Cependant, pour que les ETF atteignent leurs objectifs, qu’il s’agisse par exemple de répliquer correctement l’indice ou d’en assurer sa liquidité au quotidien, de nombreux efforts sont réalisés au quotidien par les sociétés de gestion. Il importe donc de choisir un fournisseur d’ETF qui allie expérience, infrastructure solide et engagement à long terme sur le marché.

Quelques règles à respecter avant d’investir sur un ETF

Une fois l’indice sous-jacent sélectionné, il convient de regarder ensuite certaines caractéristiques de cotation de l’ETF pour s’assurer de sa liquidité : en premier lieu, le volume d’échanges négocié en bourse sur un ETF n’est pas un indicateur fiable de sa liquidité car celle-ci est assurée par des animateurs de marchés qui se doivent de proposer une fourchette achat/ vente la plus serrée possible, indépendamment des intérêts acheteurs ou vendeurs sur le fonds. Plusieurs animateurs de marchés sont souvent positionnés dans le carnet d’ordres d’un ETF pour en assurer sa liquidité et il convient de regarder la profondeur de ce carnet avant d’investir, surtout pour des montants importants. Enfin, l’écart de la fourchette achat / vente (spread) est également un critère pour comparer les ETF sur un même indice. tous ces éléments sont facilement consultables sur les sites des différents intermédiaires financiers.

Bertrand Alfandari , 23 mai

Voir en ligne : Comment choisir le bon ETF ?

P.-S.

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Produit THEAM Quant- Equity Europe Income Defensive

Le fonds vise à dégager des revenus et une croissance du capital par le biais d’une exposition à un panier d’actions européennes à dividende élevé et d’une stratégie d’options systématique dont l’objectif est de générer des revenus supplémentaires et de réduire le risque global du (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés