AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

C’est le moment d’investir dans les actions US.

Arrêtons de spéculer sur les sondages ou les déclarations, revenons aux fondamentaux des entreprises cotées ! Pour David Pyle, gérant du fonds Robeco BP US Large Cap Equities Fund, il existe trois raisons principales pour investir maintenant dans les actions américaines...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Pour David Pyle, gérant du fonds Robeco BP US Large Cap Equities Fund, il existe trois raisons principales pour investir maintenant dans les actions américaines :

  • Les marchés évoluent vers une approche plus fondamentale. Au cours des dernières années, les marchés ont certes connu de nombreuses fluctuations de cours des actions mais ont suivi deux tendances importantes : la recherche de dividende pour remplacer les stratégies obligataires et la recherche de sécurité.
    Ainsi, des secteurs comme les services publics et les biens de consommation ont traité à des niveaux d’environ 30% supérieurs à leur moyenne historique malgré une très faible croissance observée dans ces entreprises.
    Ces derniers mois, malgré quelques corrections ils se négocient toujours bien au-dessus des moyennes historiques.
    D’autres secteurs n’ont pas atteint ces sommets mais continuent de traiter à un niveau attractif. Citons par exemple les banques qui traitent à environ 13 fois leurs revenus, ou l’industrie de base et les technologies génératrices de free cash-flow.
  • Se focaliser sur les fondamentaux et arrêter de se faire peur. Le bruit continu généré par les changements politiques à travers le monde offre de vraies opportunités d’investissement pour un gérant actif. La volatilité et la spéculation observées sur les marchés dans ces moments-là nous permet d’acheter des actions à des niveaux bas. Les évènements peuvent affecter certaines entreprises, nous en sommes conscients, mais au lieu d’avoir les yeux rivés sur les sondages et discours de campagne, nous continuons à examiner les entreprises unes par unes et à évaluer leurs perspectives à court terme. Nous croyons que c’est un résultat beaucoup plus facile à prévoir que de tenter de prédire qui gagnera une élection et quels en seront les effets à long terme.
  • Réforme de la fiscalité des sociétés aux Etats-Unis : une forte probabilité. Il est souvent souligné que les entreprises américaines présentent actuellement des niveaux de marge élevés ce qui pourrait constituer, à court terme, un frein à l’investissement dans cette région. Or si l’impôt sur les sociétés est abaissé au niveau généralement convenu de 20%, ce sera une aide massive à la profitabilité de nombreuses entreprises. Pour ceux qui ont une part importante de leurs revenus générés aux États-Unis, les taux d’imposition sont élevés et donc l’effet positif sera rapidement effectif. De plus, ce changement de politique fiscale va favoriser les nombreuses entreprises qui avaient placé leurs liquidités à l’étranger pour éviter les impôts (l’impôt sur les sociétés américaines est parmi les plus élevés au monde). Cela pourrait conduire les plus riches sociétés à mener une politique d’allocation de capitaux plus favorable aux actionnaires.

David Pyle , Décembre 2016

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Smart Beta et psychologie

En français, l’expression « Smart Beta » sonne comme un oxymore. Que pourrait-il y avoir de smart à appliquer toujours la même stratégie, alors que les marchés sont versatiles ? Un gérant, avec sa capacité à analyser l’évolution du contexte de marché, devrait bien réussir à faire mieux (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés