AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

C’est le moment d’investir dans les actions chinoises

Compte tenu de valorisations attractives et de quelques signes positifs en terme de croissance, Didier Rabattu, responsable de la gestion Global Equities chez Lombard Odier IM estime que les actions chinoises devraient commencer à performer correctement surtout que les marchés chinois sont, pour le moment, peu affectés...

Compte tenu de valorisations attractives et de quelques signes positifs en terme de croissance, nous pensons que les actions chinoises devraient commencer à performer correctement surtout que les marchés chinois sont, pour le moment , peu affectés par les phénomènes de change comme cela est le cas au Brésil ou au Mexique.

Nous avons, au 30 novembre 2016, près de 10% de surpondération en Chine par rapport au benchmark, ce qui ne nous était jamais arrivé au cours des cinq dernières années.

En effet, nous anticipons une accélération de la croissance économique du pays. Les entreprises étant sous-valorisées avec un « price to book » de seulement 1 fois, les indications de tendances données par les entreprises étant en nette amélioration (pour la première fois depuis 2012), et enfin, les prix à la consommation augmentant et les prix à la production semblant suivre la même tendance.

Faut-il craindre des événements exogènes ?

La montée annoncée des cours du pétrole n’est certes pas une excellente nouvelle mais elle ne va pas grever la croissance, à notre avis. Quant aux « menaces » de Donald Trump pendant sa campagne vis à vis de la Chine, nous pensons que cela mettra du temps à se matérialiser, si cela se concrétisait vraiment.

La Chine a, selon nous, les leviers pour contrer une levée de barrière douanière en dévaluant un peu le Yuan, encore survalorisé de 7% à 10%.

Afin de faire preuve d’un nouveau volontarisme politique, les Etats-Unis préfèreront certainement agir auprès d’une cible plus « facile » comme le Mexique.

Didier Rabattu , Décembre 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Smart Beta et psychologie

En français, l’expression « Smart Beta » sonne comme un oxymore. Que pourrait-il y avoir de smart à appliquer toujours la même stratégie, alors que les marchés sont versatiles ? Un gérant, avec sa capacité à analyser l’évolution du contexte de marché, devrait bien réussir à faire mieux (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés