›  News 

Baromètre mensuel du marché des ETF - Mai 2016

Les flux sur le marché des ETF européens ont été relativement limités en avril 2016. Les NOUVEAUX ACTIFS NETS (NAN) se sont chiffrés à 2,3 milliards EUR sur le mois, et s’élèvent à 8 milliards EUR depuis le début de l’année, soit un quart seulement de ceux enregistrés sur les quatre premiers mois de 2015.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les flux sur le marché des ETF européens ont été relativement limités en avril 2016. Les NOUVEAUX ACTIFS NETS (NAN) se sont chiffrés à 2,3 milliards EUR sur le mois, et s’élèvent à 8 milliards EUR depuis le début de l’année, soit un quart seulement de ceux enregistrés sur les quatre premiers mois de 2015.

L’encours total sous gestion est en baisse de 1% par rapport à la fin de l’année 2015, et se monte à 446 milliards EUR, avec un impact marché limité (-2,3% [1]). Les ETF axés sur les marchés émergents et les obligations d’entreprises demeurent les principaux bénéficiaires du rebond des cours des matières premières et des politiques monétaires accommodantes.

Les ETF actions ont enregistré des sorties de capitaux (à hauteur de 1,9 milliard EUR) pour le troisième mois consécutif. Leur décollecte depuis le début de l’année s’établit à 5 milliards EUR. Les ETF indexés sur les actions européennes et asiatiques ont été les plus touchés dans la mesure où la volatilité reste élevée et où l’inflation ne décolle pas, avec dans les deux cas des sorties de capitaux mensuelles record sur un an, de l’ordre de 4 milliards EUR (-6,4 milliards EUR depuis le début de l’année) et 918 millions EUR (-2,7 milliards EUR depuis le début de l’année) respectivement. A l’inverse, les ETF sur actions américaines ont vu leurs flux se redresser (+1,4 milliard EUR), la politique de la Fed ayant étayé la timide reprise. Les flux en faveur des ETF axés sur les marchés émergents sont restés soutenus par la dynamique positive de la Chine et la hausse des prix des matières premières. Ils ont totalisé 1,7 milliard EUR, un plus haut sur douze mois, les indices généraux se taillant la part du lion. Il convient également de noter que les ETF axés sur la Chine se sont adjugé 148 millions EUR, inscrivant là aussi un record sur un an.

Sur le front du Smart Beta, les stratégies à volatilité minimale ont continué de générer d’importants flux entrants (496 millions EUR), passant à deux doigts du record établi le mois précédent, dans un environnement économique incertain.

Les entrées de capitaux en faveur des ETF obligataires sont restées soutenues, à 4 milliards EUR. Ces flux obligataires ont principalement concerné les ETF axés sur les obligations d’entreprises, qui ont récolté 3 milliards EUR. L’annonce des achats d’actifs de la BCE a été favorable aux segments investment grade et du haut rendement, qui ont enregistré des entrées de capitaux de 2,4 milliards EUR et 573 millions EUR respectivement. L’embellie dont ont bénéficié les marchés émergents a profité aux ETF axés sur les emprunts d’Etat de ces pays, ce qui s’est traduit par des flux entrants de 1,2 milliard EUR, un record sur un an. A noter par ailleurs que les flux des ETF indexés sur l’inflation ont continué de faire preuve d’une bonne tenue (+532 millions EUR).

Les flux relatifs aux matières premières sont restés bien orientés (+186 millions EUR) et ont principalement concerné les indices généraux, sur fond de hausse des prix des matières premières.

Lyxor Research , 13 mai

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] 75% MSCI ACWI NTR -3,53% et 25% JPM Global Aggregate +1,26% du 31/12/2015 au 29/04/2016 en EUR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Euronext lance la nouvelle version de son indice Low Carbon 100 Europe®

Euronext, le principal opérateur boursier de la zone euro, annonce un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe® qui révolutionne l’approche méthodologique traditionnelle d’évaluation du niveau d’émission de CO2 d’une (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés