Baromètre BrickVest de l’immobilier commercial : Le Royaume-Uni redevient le premier choix des investisseurs

L’Allemagne n’est plus la région d’investissement privilégiée par les investisseurs internationaux pour l’immobilier commercial, selon le dernier baromètre de l’investissement immobilier commercial publié par BrickVest.

Le Royaume-Uni redevient le premier choix des investisseurs

  • Le Royaume-Uni redevient la destination N°1 des investisseurs en matière d’immobilier commercial, passant de 27% d’intention au T3 2017 à 29% au T4 2017
  • L’Allemagne perd 11 points sur le dernier trimestre 2017
  • La popularité de la France et des USA augmente sensiblement sur le trimestre.

L’Allemagne n’est plus la région d’investissement privilégiée par les investisseurs internationaux pour l’immobilier commercial, selon le dernier baromètre de l’investissement immobilier commercial publié par BrickVest [1]. Citée par 34% des investisseurs interrogés au 3e trimestre 2017, l’Allemagne chute de 11 points et ne recueille plus que 23% des intentions sur le dernier trimestre 2017, en deçà de son niveau du 4e trimestre 2016 (27%). Il s’agit du score le plus bas depuis le 2e trimestre 2016. Dans le même temps, le Royaume-Uni enregistre un rebond de popularité. Cité par 29% des investisseurs interrogés lors du dernier trimestre (contre 27% au 3e trimestre 2017), le territoire britannique retrouve sa première place, mais à un niveau inférieur par rapport au début d’année 2017 (plus de 30%). Les bénéficiaires de cette édition du baromètre sont les Etats-Unis (19%) et la France (18%), qui voient leur popularité augmenter auprès des investisseurs par rapport au trimestre précédent (respectivement 17% et 15%). La France enregistre d’ailleurs son meilleur résultat de l’année 2017.

Le rendement de plus en plus recherché par les investisseurs internationaux

Le baromètre confirme également une tendance amorcée depuis 2 ans dans la stratégie d’investissement : 38% des investisseurs interrogés recherchent des produits de rendement (contre 32% au 3e trimestre 2017 et 37% un an auparavant). Ce constat est particulièrement vrai au Royaume-Uni (39%), en Allemagne (38%), et en France (36%). Les produits de croissance sont toujours aussi recherchés (48% au 4e trimestre 2017), mais à un niveau historiquement bas.

Les villes secondaires ont le vent en poupe

Une autre tendance se dessine du dernier baromètre BrickVest : l’appétit croissant des investisseurs pour les villes dites « secondaires », c’est-à-dire en marge des grandes capitales qui attirent généralement l’essentiel des capitaux d’investissement immobilier. Ces villes, certes moins liquides mais offrant des opportunités intéressantes, sont désormais citées par 41% des investisseurs au 4e trimestre 2017 contre 37% le trimestre précédent, et 39% un an auparavant.

L’investisseur français : un profil atypique en Europe

Les investisseurs français sont plus diversifiés que leurs homologues britanniques et allemands en matière de zone géographique. Alors que 44% des Anglais et 41% des Allemands privilégient leur marché national, les Français ne sont que « 39 % » à investir dans leurs frontières. Sur le dernier trimestre, ils partagent cette singularité avec les investisseurs américains (31%). Leur second choix se porte sur l’Allemagne (22%), puis les USA (19%) et le Royaume-Uni (16%). C’est aussi en France que l’indice d’appétit pour le risque (Real Estate Risk Appetite Index) [2] est le plus élevé : il progresse de 6 points sur un an (46 à 52), et de 7 points sur le trimestre (45 à 52).

Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest, commente : « Notre dernière édition du baromètre révèle que l’Allemagne n’est plus la destination favorite de nos investisseurs internationaux en matière d’immobilier commercial sur le dernier trimestre. Le Royaume-Uni retrouve sa première place, mais à un niveau relativement bas comparé aux trimestres précédents.” “Des tendances semblent s’installer durablement comme la recherche croissante de produits de rendement où l’accès à des marchés secondaires, Il faudra être attentif à l’évolution de ces préférences d’investissements lors des prochaines éditions de notre baromètre, et voir si l’industrie apporte une réponse à ces besoins en mutation. »

Next Finance , 18 janvier

Notes

[1] Sondage mené auprès de 4,000 investisseurs internationaux professionnels de l’immobilier et membres de BrickVest, sur une base trimestrielle.

[2] L’indicateur de l’appétit de risque est calculé sur une échelle allant de 0 (Appétit pour le risque faible – produit à revenus stables) à 100 (Appétit pour le risque fort – produits de croissance)

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés