BNP Paribas Real Estate inaugure CityLights, un immeuble de 80 000 m² de bureaux à Boulogne Billancourt

Imaginée par l’architecte Dominique Perrault, cette restructuration réalisée par les équipes Promotion de BNP Paribas Real Estate, s’articule autour d’une agora vitrée de 1 500 m² constituant un espace central distribuant les différents bâtiments.

Philippe Zivkovic, Président du Conseil de Surveillance de BNP Paribas Real Estate et Thierry Laroue-Pont, Président du Directoire de BNP Paribas Real Estate, viennent d’inaugurer CityLights, un immeuble de 80 000 m² de bureaux, situé à Boulogne-Billancourt, en présence de Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt et Président de Grand Paris Paris Seine Ouest, Pierre de Villeneuve, Président Exécutif de BNP Paribas Cardif, Bernard Michel, Président de Gecina et Dominique Perrault, Architecte DPLG, Urbaniste SFU.

CityLights, représentant au total 80 000 m² de bureaux dans le cadre d’une réhabilitation lourde et d’une extension, est composé de trois tours et dix pétales hexagonaux, situés face à l’Ile Seguin, à la pointe du Pont de Sèvres, au cœur même du quartier Ile Seguin Rives de Seine. La façade mélange habilement des faces dites « plates » et « pliées », des facettes, des arrêtes entrantes et sortantes créant l’image de pointes de diamant, qui rendent l’ensemble immobilier semblable à une ligne scintillante, visible dans le lointain.

«  En nous portant acquéreurs du foncier sur lequel trônaient les « Tours du Pont de Sèvres », nous étions conscients du potentiel que représentait cet ensemble immobilier. Sa localisation à l’entrée de la Capitale et bientôt sur la ligne du Grand Paris Express ; sa situation au cœur de la communauté d’agglomération du Grand Paris Seine Ouest, second pôle tertiaire de l’ouest parisien ; et bien sûr, son implantation dans une ville qui redynamise activement ses anciens quartiers industriels, tout nous indiquait que CityLights serait un grand projet, nous permettant de réaliser l’une des plus importantes réhabilitations de ces dernières années en France. Nous sommes fiers de livrer à ses investisseurs et à ses utilisateurs un véritable campus d’entreprises à l’architecture et aux services dignes des plus grands immeubles neufs de la Capitale  », précise Philippe Zivkovic.

CityLights allie les dernières exigences de confort et de performances environnementales à une multitude de services introduisant une dimension quasiment hôtelière à cet ensemble immobilier tertiaire. Loué à General Electric ainsi qu’à Solocal et vendu à BNP Paribas Cardif (60% soit CityLights 1 et CityLights 3) et à Gecina (40 % soit CityLights 2), cet ensemble immobilier offre aujourd’hui à ses utilisateurs un pôle de conférence, une crèche interentreprises, une conciergerie, un centre de fitness, cinq espaces de restauration et des plateaux de bureaux modernes, sobres et d’une grande flexibilité. A l’occasion de cette inauguration, un livre sur l’aventure de CityLights vient d’être publié aux Editions du Mécène. Il est également disponible en librairie. CityLights bénéficie d’une accessibilité exceptionnelle depuis de nombreux axes routiers, dont notamment la N118, et d’une desserte en transports en commun remarquable avec une station de métro (ligne 9) au pied de l’immeuble, 16 lignes de bus, le tramway T1 et prochainement la première gare réalisée sur les lignes du Grand Paris Express.

S’inscrivant dans la revitalisation d’un quartier en plein essor, CityLights répond également à une démarche environnementale ambitieuse. Il est certifié HQE « Passeport Exceptionnel  », BREEAM « Excellent », et titulaire du label BBC.

« Pour nos équipes de Promotion, CityLights s’est révélé une aventure unique. Pendant près de six années, nous avons mis notre expérience et notre savoir-faire au service de ce projet. Pour dessiner CityLights et pour l’aménager, nous avons travaillé avec deux professionnels de renommée internationale. L’architecte-urbaniste Dominique Perrault a réenchanté les tours en leur offrant des façades reconnaissables entre toutes et une nouvelle distribution du socle qui nous permet d’offrir à ses utilisateurs un immeuble ouvert sur son environnement en préservant son caractère privatif. Le décorateur et designer Didier Gomez a aménagé les espaces de services qui tout en conservant l’harmonie du lieu proposent aux utilisateurs une véritable rupture avec l’univers des bureaux  », conclut Thierry Laroue-Pont.

Next Finance , 1er avril

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés