AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

8000 milliards d’euros : Les capitaux gérés par les fonds européens atteignent un nouveau record en 2016 selon Morningstar

Les pics successifs de volatilité sur les marchés actions et obligataires au cours de l’année 2016 se sont révélés préoccupants pour de nombreux investisseurs européens, comme en témoigne le recul de la collecte des fonds l’an dernier...

Les pics successifs de volatilité sur les marchés actions et obligataires au cours de l’année 2016 se sont révélés préoccupants pour de nombreux investisseurs européens, comme en témoigne le recul de la collecte des fonds l’an dernier. En effet, les fonds ouverts ont enregistré une collecte nette de +75 milliards d’euros en 2016, contre +302 milliards en 2015 et +411 milliards en 2014.

La décollecte sur les fonds Actions explique en grand partie ce recul : En 2016, les fonds Actions ont enregistré leur plus forte décollecte annuelle depuis 2008 avec des rachats de -76 milliards d’euros.

Les fonds d’Allocation et les fonds Alternatifs ont enregistré des collectes nettes modestes de +30 milliards d’euros et de +38 milliards respectivement. Les fonds obligataires ont généré une collecte de +80 milliards d’euros, soutenus par la recherche de rendements de la part des investisseurs européens prudents sur un marché fortement influencé par les politiques de la Banque centrale européenne.

Parmi les autres conclusions des statistiques de Morningstar sur les flux des fonds européens en 2016, on peut noter :

  • Malgré une modeste collecte nette, les actifs sous gestion des fonds ouverts ont augmenté de +5% sur l’année si l’on inclut l’effet marché, pour atteindre un nouveau record historique de 6810 milliards € hors fonds monétaires, de 8000 milliards € en incluant les fonds monétaires et de 8500 milliards € environ si on inclut également les ETF.
  • Les fonds monétaires, offrant une sécurité, ont paradoxalement atteint une collecte historique de +111 milliards d’euros en 2016 alors même que les rendements sont historiquement bas voire négatifs. Il s’agit d’un plus haut pour une année civile depuis que Morningstar a commencé à analyser les données de collecte pour l’Europe en 2007.
  • Les fonds actions européennes grandes capitalisations mixtes ont enregistré des sorties nettes importantes de -19 milliards d’euros : les fonds gérés activement de la catégorie ont affiché des rachats de -20 milliards d’euros, tandis que les fonds indiciels ouverts ont bénéficié d’une collecte nette de +1 milliard d’euros.
  • Les fonds Actions Royaume-Uni capitalisations mixtes et les fonds grandes capitalisations hors Royaume-Uni ont été affectés par le vote du Brexit, la plupart des rachats concernant des fonds distribués au Royaume-Uni au second semestre 2016.
  • Hors fonds monétaires et hors ETF, Eurizon Capital arrive en tête des promoteurs en Europe avec les flux d’entrées les plus élevés à +13 milliards d’euros en 2016, des collectes largement tirées par les fonds d’allocation et obligataires de la société. En revanche, Franklin Templeton a affiché les sorties les plus élevées de l’année 2016, avec -22 milliards d’euros de rachats.
  • BlackRock, qui avait enregistré la plus forte collecte en Europe en 2015, accuse des rachats de -6 milliards d’euros en 2016.
  • Parmi les plus gros fonds ouverts en Europe, PIMCO GIS Income et Nordea Stable Return ont dégagé les deux plus fortes croissances de 2016, avec des taux de croissance organique respectivement de +66% et +131%.
  • Le fonds suédois AP7 Aktiefond (fonds domicilié en Suède, non agréé à la vente en France) a terminé l’année en tant que plus grand fonds européen, avec 32 milliards d’euros d’actifs sous gestion.
  • Au sein des fonds actions, les gestions passives ont terminé 2016 avec une part de marché de 24,9%.

Ali Masarwah, directeur de la rédaction EMEA de Morningstar, commente : « Plusieurs événements et revirements de tendances ont réduit l’appétit des investisseurs envers les fonds européens, en commençant par les inquiétudes du début de l’année concernant la croissance économique mondiale, le vote du Brexit en juin et les incertitudes entourant les élections américaines à l’automne. Fait intéressant, le rallye des actions de novembre, provoqué par l’élection de Donald Trump à la présidence américaine, n’a pas réussi à générer un regain d’enthousiasme des investisseurs envers les fonds ouverts européens. Les flux vers les fonds actions n’ont progressé que modérément, tandis que plusieurs catégories obligataires de Morningstar ont accusé des rachats au cours des deux derniers mois de l’année. Toutefois, en dépit d’importants rachats, 2016 n’entrera pas dans les livres d’histoire comme une annus horribilis de l’industrie des fonds actifs en Europe. Bien que les collectes de capitaux au cours de l’année aient été modestes, les actifs sous gestion des fonds ont en fait atteint un sommet historique de 6810 milliards d’euros (hors fonds monétaires), en hausse de 5% par rapport à l’année précédente. Cela vaut également pour les fonds actions, qui ont connu une modeste augmentation de leurs actifs. »

Next Finance , 3 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés