AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

responsAbility Investments finance avec succès les énergies renouvelables

Géré par responsAbility, le fonds pour l’énergie spécialisé dans les investissements en faveur du climat dans les pays en développement a, en 2016, plus que doublé son impact sur le climat.

Les investissements dans le fonds pour le climat réduisent les émissions de CO2 avec 48 000 crédits énergétiques

Géré par responsAbility, le fonds pour l’énergie spécialisé dans les investissements en faveur du climat dans les pays en développement a, en 2016, plus que doublé son impact sur le climat. Outre leurs avantages pécuniaires, les projets énergétiques financés jusqu’à fin 2016 ont permis de diminuer les émissions de CO2 de 8,6 millions de tonnes sur le cycle de vie des installations et équipements, soit le double par rapport à 2015. Dans la même période, la production d’énergies renouvelables a plus que triplé.

Lancé en 2009, le fonds pour le climat a investi dans 18 pays en développement, en collaborant majoritairement avec des institutions financières locales. Celles-ci utilisent le financement accordé par le fonds, afin de fournir des crédits énergétiques à leurs clients, par exemple pour renouveler leurs flottes de véhicules par des modèles hybrides ou pour remplacer des systèmes de chauffage ou de refroidissement par des installations à haute efficacité énergétique. Par ailleurs, le fonds finance directement de gros projets, comme des centrales électriques solaires.

Au cours de l’exercice 2016, les 19 institutions financières partenaires ont octroyé 14 000 crédits verts, soit 42% de plus qu’en 2015.

Entre le lancement du fonds et la fin 2016, 48 000 crédits énergétiques totalisant 333 millions USD ont permis d’économiser 8,6 millions de tonnes de CO2 sur le cycle de vie des installations et équipements, soit autant que les émissions de 1,8 million de voitures en une année.

A fin 2016, les projets d’énergies renouvelables financés par le fonds ont produit 630 000 MWh d’électricité par an, plus que le triple de la production enregistrée en 2015.

Cet accroissement des crédits énergétiques n’aurait pas été possible, selon Antoine Prédour, Head of Energy Debt Financing chez responsAbility, sans une collaboration très étroite avec des institutions financières des pays en développement. « La baisse des coûts des énergies renouvelables rendent le financement climatique intéressant, même dans ces pays. Pourtant, rares sont encore ceux qui en ont pris conscience. Nous accompagnons nos institutions partenaires de très près et les aidons à mettre au point des produits de crédit « verts », que les marchés apprécient beaucoup. »

Next Finance , 18 juillet

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés