AVIVA Advertisement AVIVA

Vatel Capital-Terres de France acquiert 1,26 ha de vignes de grand cru classé en AOC Margaux

Terres de France, société conseillée par Vatel Capital, a procédé à l’acquisition de 1,26 Ha de vignes en AOC Margaux, sur un emplacement de premier choix, situées sur le plateau de Cantenac, et en a confié l’exploitation au château Kirwan, troisième cru classé réputé de l’appellation Margaux.

Après son investissement dans les cultures céréalières de la « Beauce Dunoise », Terres de France contribue désormais au développement de l’exploitation des vignes du Médoc. La société, conseillée par Vatel Capital, a acquis une parcelle de 1,26 ha vignes en AOC Margaux, sur un emplacement de premier choix, situées sur le plateau de Cantenac, et en a confié l’exploitation au château Kirwan, troisième cru classé réputé de l’appellation Margaux. Cette propriété, qui produit 220.000 bouteilles par an à dominante de cabernet sauvignon et de merlot, vient d’achever une importante rénovation de ses installations de vinification et d’élevage, qui devrait placer son cru classé parmi les tous meilleurs de l’appellation Margaux dans les années à venir.

L’investissement de Terres de France s’inscrit logiquement dans la dynamique de long terme voulue par la famille Schÿler, propriétaire du domaine depuis 1925.

Pour déployer sa stratégie d’investissement, Terres de France s’appuie sur l’expertise d’un réseau d’agriculteurs répartis sur l’ensemble du territoire et sur l’expérience agricole de son gestionnaire, Vatel Capital, qui finance notamment des unités de méthanisation agricole depuis 2012 via la société cotée Méthanor. Terres de France investit dans des projets menés en coopération avec des exploitants agricoles.

Grâce à son agrément « entreprise solidaire » l’investissement dans Terres de France est éligible (en contrepartie d’un risque en capital et d’un risque d’illiquidité) :

  • à la réduction IR de 18 %
  • à la réduction ISF de 50 %

Les revenus de la terre agricole offrent un rendement faible et cet investissement ne peut s’envisager que sur le long terme, pour peu que l’on accepte de vivre au rythme de la nature.

Investir dans Terres de France permet en outre une exonération à 100 % de sa valorisation dans le calcul de l’assiette ISF.

Next Finance , Novembre 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés