AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Unigestion se porte acquéreur d’Akina pour créer un leader mondial du private equity global petites et moyennes capitalisations, avec 6 milliards USD d’actifs sous gestion

Une fois la fusion achevée, le total des actifs sous gestion d’Unigestion dépassera les 23 milliards USD, dont 25 % dans le private equity

Unigestion et Akina ont le plaisir d’annoncer aujourd’hui la signature d’un accord de fusion de leurs activités de private equity pour donner naissance à un leader du secteur sur le marché global des petites et moyennes capitalisations, avec 6 milliards USD d’actifs sous gestion et 54 professionnels dédiés travaillant depuis Genève, Zurich, Londres, New York et Singapour. Cette fusion démontre la détermination d’Unigestion à bâtir une boutique multi spécialistes d’envergure internationale.

Cette fusion rapproche deux plateformes du private equity extrêmement complémentaires, dotées de professionnels expérimentés, partageant la même philosophie d’investissement sur le segment des petites et moyennes capitalisations.

L’expertise reconnue d’Akina pour identifier les opportunités d’investissement sur les marchés européens par un processus de type Top down/bottom-up est complémentaire des propres atouts d’Unigestion : l’envergure internationale et l’expertise en gestion du risque. Nous avons la ferme conviction que cette fusion donnera naissance à un expert renommé du private equity sur le marché global des petites et moyennes capitalisations qui sera un partenaire encore plus solide pour nos investisseurs.

Les deux équipes d’investissement dans le private equity fusionneront aisément et bénéficieront de leurs talents, savoirs et expertises mutuels. Christophe de Dardel, Directeur du private equity d’Unigestion et membre du Comité exécutif d’Unigestion, continuera d’occuper ses fonctions actuelles et dirigera l’équipe élargie d’Unigestion.

La nouvelle entité commune opérera sous la marque Unigestion. La stratégie d’investissement demeurera inchangée pour les produits existants, qu’ils aient été émis par Unigestion ou Akina, et chaque entité sera représentée au sein du comité d’investissement en private equity de son homologue.

Une fois la fusion achevée, le total des actifs sous gestion d’Unigestion dépassera les 23 milliards USD, dont 25 % dans le private equity, qui deviendra ainsi le deuxième grand pilier de son offre d’investissement (avec les actions, les produits alternatifs et le multi-actifs).

Cette acquisition est soumise à l’approbation des autorités des juridictions où opère le groupe.

Bernard Sabrier, Président d’Unigestion, a déclaré : « Cette opération est un évènement stratégique majeur dans le développement de l’activité de private equity d’Unigestion. Il apporte la preuve de notre détermination à nous adapter en permanence pour fournir à nos investisseurs les meilleures opportunités d’investissements.

Akina possède une équipe d’experts talentueux, avec un excellent track record. La fusion des deux entités donnera naissance à une offre unique dotée d’une force de frappe renforcée sur un segment du marché, qui apporte constamment de la valeur aux investisseurs. La transaction va pratiquement doubler nos encours sous gestion en private equity, nous doter d’un leadership européen sur le segment des petites et moyennes capitalisations et étoffer notre base de clients institutionnels, aux États-Unis en particulier.

Nous sommes ravis s’accueillir l’équipe d’Akina au sein d’Unigestion et nous avons hâte de travailler avec elle, pour que tous nos clients bénéficient des avantages de cette fusion. »

Christopher Bödtker, Managing Partner d’Akina, a déclaré : « Unir nos forces à celles d’Unigestion est une évolution idéale pour nos activités et pour nos clients. En changeant de taille et en accroissant nos ressources, nous disposons d’une offre solide en private equity, sur le marché global des petites et moyennes capitalisations, segment dont le développement nous tient plus que jamais à cœur. Ensemble, nous allons construire un avenir prometteur »

Next Finance , 9 février

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés