Une nouvelle vague de primo-accédants gagne le marché de l’immobilier de prestige en France.

Depuis 2 ans, Lux-Residence.com, portail d’annonces immobilières haut de gamme, publie une étude sur la perception des acquéreurs de biens de prestige face aux évolutions d’un marché de niche largement impacté par les flux d’acquéreurs résidant à l’étranger.

Cette 6ème étude, réalisée la veille du référendum sur le « Brexit », identifie une nouvelle vague de primo-accédants sur le segment du prestige et un retour des acquéreurs résidents à l’étranger. « Les acquéreurs de biens de prestige attendent majoritairement une baisse des prix dans les mois à venir. Ainsi, dans un contexte de marché qui reste perçu comme en faveur des acheteurs, ils s’inscrivent avec détermination dans une démarche de négociation. » conclut Cyril Janin, Directeur Général et Porte-parole de Lux-Residence.com.

Fin juin, l’étude Lux-Residence.com met en évidence un retour des acquéreurs résidents à l’étranger sur le marché de l’immobilier de prestige en France (+10 points par rapport à N-1).

Dans cette 6ème vague, les projets portent essentiellement sur l’acquisition d’une résidence principale (52%) même si l’intérêt pour des résidences secondaires progresse de 6 points en 1 an (31%). A noter qu’1 futur acquéreur interrogé sur 10 recherche un bien dans un budget de plus de 5 millions d’euros (+7 points par rapport à N-1).

Très attentifs aux éléments conjoncturels, ils continuent à penser majoritairement que c’est le moment d’acheter (62%), même si cette proportion a baissé en un an de près de 11 points. Un phénomène qui s’explique par un certain attentisme concernant les conditions du marché, et notamment une baisse des prix espérée dans les mois à venir (cf. Graphique 1). En effet, la moitié des candidats à l’accession interrogés mise sur une baisse des prix dans les 6 prochains mois (seuls 11% envisagent une hausse des prix). La majorité (41%) pronostique un réajustement de l’ordre de 5 à 10%.

Dans ce contexte, 55% engagent systématiquement des négociations sur le prix des biens (chiffre en progression de 7 points). Autre atout dans la négociation : les acquéreurs premium interrogés ont le sentiment d’avoir le choix. En effet, la majorité (55%) estime que sur le segment du marché de l’immobilier de prestige, le choix est étendu.

Si les prix devraient être plus attractifs, les futurs acheteurs interrogés redoutent néanmoins une dégradation du contexte économique. En effet, 54% entrevoient un contexte économique futur plus difficile. Cette proportion s’est fortement renforcée depuis un an (+ 28 points). Toutefois, une part croissante d’acquéreurs constate une amélioration de leur situation financière sur les 6 derniers mois : 29% (+6 points par rapport à un an plus tôt).

Au global, en dépit du contexte économique, les acquéreurs de biens de luxe restent très décidés. Ainsi, ils sont 80% à s’affirmer confiants dans l’aboutissement de leur projet immobilier dans les 12 prochains mois.

« Les acquéreurs de biens de prestige attendent majoritairement une baisse des prix dans les mois à venir et dans un contexte de marché qui reste perçu comme en faveur des acheteurs, ils s’inscrivent avec détermination dans une démarche de négociation. » explique Cyril Janin, Directeur Général de Lux-Residence.com.

Next Finance , 18 juillet

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés