›  Opinion 

Une gestion alliant conviction et gestion du risque peut répondre aux inconnues actuelles des marchés

Dans un environnement marqué par une hausse des incertitudes, les stratégies actions conventionnelles pures semblent ne plus apporter une performance stable aux investisseurs, échaudés par la hausse de la volatilité, des risques et des contraintes réglementaires.

Selon Groupama Asset Management, une gestion alliant analyse fondamentale et approche quantitative peut être une réponse appropriée à ce contexte où les investisseurs ont de moins en moins de capacité à supporter des périodes longues de contreperformance.

Des marchés en territoires inconnus

Alors que les taux négatifs se propagent et impactent les rendements du stock obligataire mondial, il semblerait que les marchés soient passés d’un monde de taux sans risque à un monde de risques sans taux. Par ailleurs, on assiste à une hausse des incertitudes géopolitiques : les risques géopolitiques sont aujourd’hui structurellement beaucoup plus élevés qu’en 2001. Dans ce contexte incertain, le marché actions cristallise les risques et voit se succéder phases de consolidations et phases de rebonds importants.

Les marchés semblent également devenir de moins en moins lisibles : alors que, début 2016, tous les experts recommandaient de vendre les actions britanniques après le référendum du 23 juin, anticipaient un baril de pétrole à 20$, le marché actions britanniques a continué sa hausse (+10.52% du 23/06/16 au 30/09/16) et le pétrole est remonté au-dessus de la barre des 50$.

De la même manière, les politiques monétaires accommodantes au Japon ou en Europe, qui devaient provoquer une baisse respective du yen et de l’euro, n’ont pas eu l’effet escompté.

« Les investisseurs se retrouvent ainsi face à des marchés actions qui ne leur rapportent plus la performance attendue, mais sont confrontés à des épisodes de stress récurrents. Les stratégies conventionnelles pures semblent dépassées », explique Thierry Goudin, Directeur du Développement de Groupama Asset Management. « Les investisseurs sont donc en attente de solutions innovantes, qui puissent les aider à trouver du rendement plus stable. »

Un process de gestion innovant

Pour associer résilience et performance, Groupama Asset Management s’appuie donc sur une gestion de conviction, qui vise à amortir les phases de baisse des marchés et à participer aux phases de hausse via une construction de portefeuille revisitée, intégrée dans le fonds G Fund Total Return All Cap Europe IC (G Fund Trace). Son process de gestion repose sur une approche multipoches. La première, dite stratégie « Cœur », sélectionne des entreprises qui affichent un faible risque et une bonne visibilité, et s’appuie donc sur les fondamentaux à long terme. La seconde est une stratégie « Opportuniste » qui cherche à saisir des opportunités d’investissement et à apporter de la flexibilité. Le positionnement du fonds évolue donc en fonction du contexte de marchés : alors qu’en 2013, les thématiques d’investissement du fonds se concentraient en particulier sur les sociétés en retournement, le fonds se focalise plus aujourd’hui sur la croissance, les actions émergentes décotées et les entreprises tirant parti des taux bas.

Selon Pierre-Alexis Dumont, Directeur de la Gestion Actions : « Grâce à cette construction de portefeuille innovante, le fonds peut s’appuyer sur la surperformance régulière apportée par la poche Cœur (+78.3% de performance de cette poche depuis le lancement en 2012 contre +35% pour l’indice MSCI Europe [1] ). Par ailleurs, la stratégie « Opportuniste » apporte du dynamisme en phase de marché enclin au risque, en relais de la stratégie « Cœur ». Le fonds permet donc de profiter des thèmes et des styles de gestion les plus porteurs du moment, en s’adaptant au contexte de marché. »

Le fonds G Funds Total Return All Cap Europe IC affiche une performance annualisée nette de 13.65% depuis le lancement [2] (contre 8.76% pour l’indice MSCI Europe). Il est noté 5 étoiles par Morningstar.

Thierry Goudin conclut : « Avec son profil atypique, ce fonds répond aux nouvelles demandes de nos clients. Il connait d’ailleurs un succès commercial certain, puisqu’il affiche une collecte de 91 millions d’euros depuis janvier 2016 dans un marché en décollecte sur cette classe d’actifs. Vu le contexte de marché actuel, nous sommes convaincus que les investisseurs seront de plus en plus nombreux à se tourner vers ces solutions innovantes. »

Next Finance , 7 octobre

Notes

[1] du 07/12/2012 au 25/09/2016

[2] du 07/12/2012 au 30/09/2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Solvabilité II : peut-on valoriser les engagements des assureurs comme des produits dérivés ?

Alors que la directive Solvabilité II est entrée en vigueur et mise en œuvre dans les compagnies d’assurance européennes depuis le 1er Janvier 2016, de nombreuses questions se posent encore quant à l’utilisation de la théorie des options en finance pour valoriser les engagements des (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés