AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Trou d’air estival

Les tensions grandissantes à l’égard de la Corée du Nord ont porté la plupart des valeurs refuges, plombant en revanche les actifs risqués. Le VIX s’est envolé, les taux souverains des marchés développés ont reculé, les spreads de crédit se sont élargis et l’or s’est apprécié. Le soufflé est vite retombé, dès les premiers signes d’apaisement.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les tensions grandissantes à l’égard de la Corée du Nord ont porté la plupart des valeurs refuges, plombant en revanche les actifs risqués. Le VIX s’est envolé, les taux souverains des marchés développés ont reculé, les spreads de crédit se sont élargis et l’or s’est apprécié. Le soufflé est vite retombé, dès les premiers signes d’apaisement. L’isolement politique croissant de Donald Trump a par ailleurs porté un nouveau coup aux espoirs déjà modestes d’une relance d’ampleur aux Etats-Unis. Dans un contexte estival marqué par des volumes réduits et un manque de catalyseurs de marché intéressants, les investisseurs ont continué de réduire le risque de leur portefeuille.

L’indice Lyxor Hedge Fund s’est replié cette semaine. Les fonds Global Macro ont sous-performé, quoiqu’en ordre dispersé. Les expositions aux taux et aux actions ont généralement coûté, tandis que la poche devises a généré des gains. Les CTA s’en sortent mieux, les gains réalisés sur les positions courtes sur matières premières compensant leur positionnement long sur les actions.

Les fonds Event Driven ont bien résisté. Le biais des Special Situations en faveur des secteurs non-cycliques leur a été profitable. Leurs positions activistes se sont elles aussi bien comportées : la présence d’un catalyseur fondamental les a aidé à surmonter la volatilité à court terme. Les Merger Arbitrage ont continué de bénéficier de plusieurs cas de guerre de prix. Ils demeurent sous-investis et tendent à privilégier les opérations complexes, se tenant à l’écart des transactions conventionnelles peu rentables.

Le bêta a été le principal moteur de performance pour les fonds L/S Equity. Le trou d’air estival a éclipsé une solide saison de publication des résultats aux Etats-Unis. La croissance robuste des ventes et les nombreuses surprises positives n’ont pas été récompensées par les marchés. Une majorité de titres se sont légèrement repliés après la publication de leur BPA. L’on note par ailleurs une faible différenciation entre les titres individuels dans un environnement dominé par des mouvements sectoriels. L’alpha n’a donc apporté qu’une mince contribution aux fonds américains. Les gérants japonais ont évolué dans des conditions similaires. En Europe, par contre, la saison de publication des résultats a été moins favorable. Les résultats ont été corrects mais n’ont pas réellement dépassé les attentes, la perspective d’un pic cyclique et la hausse de l’euro ayant conduit à des révisions à la baisse. Cela dit, la performance des actions a été plus cohérente avec les BPA publiés et donné lieu à une dispersion significative entre les titres individuels. Dans le sillage d’un excellent premier semestre, et après s’être remis de la rotation factorielle de juin, les gérants chercheront probablement à réduire leur exposition et à sécuriser leurs gains.

Lyxor Research , 28 août

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés