›  News 

Trading, Crise et Gestion du stress

Les récentes crises financières ont accentué le niveau de stress dans les métiers du trading. Au delà de la performance des investissements, les vagues de licenciements ainsi qu’une forte détérioration de l’image de l’activité continuent de secouer psychologiquement les professionels du secteur. Point sur le stress en salle de marché.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les métiers du trading sont actuellement très loin de l’eldorado qu’ils ont symbolisé pendant des années. Les "golden boys" d’hier sont maintenant perçus comme des êtres dénués de toute moralité, de véritables sangsues avides d’argent, dont le talent et l’utilité économique sont remis en cause.

Olivier Godechot : « Les bonus des traders ne sont nullement justifiés ! »

Pendant plusieurs années, Olivier Godechot a mené une véritable enquête sur les rémunérations en finance en recoupant les budgets des bonus et des salaires en salles de marchés et en recueillant tout un ensemble de témoignages...

Il faut dire que les rémunérations de certains traders ont particulièrement choqué l’opinion publique, notamment en périodes de contraintes budgétaires car ceux-ci sont considérés comme les acteurs actifs (et parfois même les causes principales) de la crise financière. De plus, les nombreuses fraudes « invraisemblables » constatées ont achevé de convaincre du manque de sérieux et / ou du manque de moyen de contrôle au sein de l’activité. En France, certains grands groupes ont récemment marqué leur désintéressement de certaines activités de trading (Crédit Agricole CIB arrête les activités de dérivés actions et commodities) ou ont engagé des processus de licenciements massifs affectant particulièrement le métier (Société Générale, Crédit Agricole, Deustche Bank, BNP Paribas, Natixis ou encore Crédit Suisse).

POINT DE VUE DES TRADERS

Qu’en pensent les professionnels du secteur ? M. Dupont [1], trader depuis 20 ans (dans des établissements différents) fournit des éléments de réponses.

Dans le contexte économique ardu que nous avons en France qu’elle a été l’évolution du Stress dans le métier du trading ?

C’est vrai que les conditions générales de l’environnement du trader n’ont cessé de se dégrader depuis une bonne dizaine d’années : Les conditions de marchés sont plus difficiles plus volatiles, la concurrence est plus forte, les marges en baisse, on note aussi une pression générale médiatique, politique de plus en plus forte. Par exemple, en ce moment c’est la période des bonus, aussi des journalistes sont à l’entrée de nos bureaux en quête d’information concernant ce sujet.

Suite à la crise financière, certains collègues nous racontent qu’il est difficile pour leurs enfants de dire que leur père exerce le métier de trader, tant notre métier est déconsidéré dans l’opinion publique.
M. Dupont

Suite à la crise financière, certains collègues nous racontent qu’il est difficile pour leurs enfants de dire que leur père exerce le métier de trader, tant notre métier est déconsidéré dans l’opinion publique. Il y a aussi dans ce secteur des licenciements massifs en lien avec le contexte économique, et une vision tous les jours plus pessimiste de l’avenir.

Tous ces éléments sont facteurs de Stress qui sont, aujourd’hui, devenus constamment inquiétants et insécurisants.

Quel a été l’impact de la crise sur la performance des traders et de manière générale, comment décrivez vous les caractéristiques du trading depuis le début de la crise financière ?

La crise a entrainé une perte de confiance générale. Nous connaissons depuis quelque temps des marchés baissiers, beaucoup plus compliqués, à gérer et à appréhender ,donc plus stressants ; les jours noirs sont plus nombreux, et renforcent une spirale négative ou il devient de plus en plus compliqué de vendre ou d’acheter et dans laquelle la liquidité fait cruellement défaut. Le contexte économique est devenu exigeant alors que les traders ont de moins en moins de moyens pour atteindre leur objectifs, ce qui bien sûr fini par dégrader considérablement la performance individuelle et collective.

Les meilleurs traders sont des traders d’expérience, ceux qui ont traversé les dernières tempêtes boursières, les krachs sans trop de casse et qui sont armés pour appréhender la complexité des marchés boursiers.
M. Dupont

En effet, depuis le 11 septembre la façon d’appréhender le risque a changé. Cet évènement Mondial inattendu a perturbé l’économie mondiale et a entrainé des conséquences extraordinaires du jour au lendemain. Depuis ce jour le contexte est devenu en permanence angoissant car il entretient un état de vigilance constant qui n’existait pas avant. Dans nos esprits, quelque part est resté l’idée, que le pire peut maintenant arriver à tout moment.

Cette état de veille permanent provoque chez certain un hyper investissement qui finit par démoraliser ou parfois rend amer ; Les efforts fournis n’arrivent pas à être à leur yeux récompensés et sont souvent le lit de comportements addicts et bien sûr inadaptés.

Quelles sont les qualités réquises pour faire face à la complexité quand on est trader ? Quels sont les critères prépondérants ?

Dans cet univers complexe concurrentiel il faut être solide, solide dans sa tête et solide dans son corps pour :

Thami Kabbaj : « La finance comportementale a démontré la présence de biais psychologiques chez les traders »

Selon Thami Kabbaj, certains traders sont dans un état de dissonance cognitive : ils occultent totalement les pertes et se centrent uniquement sur les informations qui les confortent...

- Etre adaptable : en effet, il faut tout prévoir, anticiper, planifier, penser et organiser à tous instants ! Tout peut arriver, et il faut réunir ses idées pour par exemple annoncer le meilleur prix 10 secondes à un moment ou peut être on ne s’y attendait pas du tout, car en train de parer au mieux les conséquences de la chute d’un marché….
- Garder son sang froid : c’est une qualité première du trader qui doit gérer ses positions dans des situations de stress intense, très compliqués ou inconnues !
- Avoir une bonne maitrise de soi :Tant vis-à-vis des marchés, de ses collègues ou de ses proches malgré l’atmosphère de plus en plus tendue afin de pouvoir entretenir un climat d’échange, ouvert et constructif !.
- Avoir de l’expérience :Les meilleurs traders sont des traders d’expérience, ceux qui ont traversé les dernières tempêtes boursières , les krachs sans trop de casse et qui sont armés pour appréhender la complexité des marchés boursiers.

DES SOLUTIONS ALTERNATIVES DE GESTION DE STRESS

Conscient de la situation actuelle, certains acteurs du marché se sont adaptés. C’est le cas du cabinet Norman Alex, spécialiste du recrutement bancaire, qui a choisi d’élargir son offre en se dotant d’un spécialiste de la gestion de l’humain et ainsi de pouvoir garantir à ses clients des clefs de réussite durable tant dans la vie professionnelle que personnelle. Le cabinet vient en effet de s’associer à Sens&Vie, un centre de diagnostic et de gestion du stress qui a pour objectif de traiter tous les troubles afférents au stress sommeil, stress fatigue.

Selon Mélanie Perrin, Fondatrice et directrice de Sens&Vie, face à la complexité du monde, à l’insécurité, à la concurrence, il est important de pouvoir d’une part récupérer et aussi de relativiser les évènements que nous vivons. Sa structure propose une démarche personnalisée d’accompagnement des hommes et des femmes dans la gestion de leurs ressources

L’idée originale de Sens&Vie est à l’avenir d’allier une approche médicale et neuroscientifique rigoureuse qui a pour objectif de re-équilibrer le capital santé et un pôle de bien être en offrant une palette de gamme de soins de récupération et de dynamisation
Mélanie Perrin

La démarche de Sens&Vie s’appuie sur les dernières découvertes du fonctionnement du cerveau humain issu des neurosciences. Elles ont permis de faire des bons considérables dans la compréhension de nos réactions et la gestion des comportements humain. Elles offrent des outils concrets pour permettre à chacun de s’adapter aux situations complexes ,inconnues, en particulier de stress en apprenant à mobiliser les ressources de notre cerveau, notamment celle du cortex Préfrontal.

Les programmes sont conduits par une équipe pluridisciplinaire, composée de spécialistes, Médecins, Thérapeutes qui travaillent tous en synergie sur notre plateau technique basé à Paris dans le 8ème arrondissement ainsi qu’à Genève, grâce à un parténariat avec la société Efficium

Next Finance , Avril 2012

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Pour des raisons de confidentialité le nom a été changé

Lire aussi

Mai 2011

Portrait Le marché de l’emploi : banque et gestion privée

Comment monter, gérer et retenir ses équipes ? Quels sont les critères d’évaluation du bon gérant privé ? les niveaux de rémunération du marché ? Analyse et éléments de réponses du cabinet de recrutement spécialisé Norman (...)

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News L’Ircantec s’engage à contribuer à l’initiative Climate Action 100+

En 2015, l’Ircantec s’associait aux 400 investisseurs représentant près de 24 trillions de dollars sous gestion et signait la déclaration des investisseurs sur le changement climatique.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés