AVIVA Advertisement AVIVA

Total acquiert Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars dans le cadre d’une transaction en actions et en dette

Total a le plaisir d’annoncer que les conseils d’administration de Total et de A.P. Møller – Mærsk ont approuvé l’acquisition par Total de la totalité du capital de la société d’exploration-production Maersk Oil & Gas A/S (Maersk Oil), filiale à 100% de A.P. Møller – Mærsk A/S, dans le cadre d’une transaction en actions et en dette.

L’accord prévoit que A.P. Møller – Mærsk recevra l’équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total et que Total reprendra à son compte 2,5 milliards de dollars de dette de Maersk Oil. Total émettra 97,5 millions d’actions Total destinées à A.P. Møller – Mærsk A/S , sur la base d’un prix égal à la moyenne des cours cotés des vingt séances de bourse ayant précédé le 21 août (date de signature), ce qui représentera 3.75% du capital social élargi de Total. De façon à consolider le partenariat créé par cette transaction en actions, Total a également offert, sous réserve de l’approbation de ses actionnaires, la possibilité d’un siège au conseil d’administration de Total à A.P. Møller Holding A/S, principal actionnaire de A.P. Møller – Mærsk.

La transaction est désormais soumise au processus légal d’information et de consultation des instances représentatives du personnel concernées ainsi qu’à l’approbation des autorités compétentes. La finalisation de cette transaction devrait avoir lieu au premier trimestre 2018 et aura une date effective au 1er juillet 2017.

L’acquisition de Maersk Oil offre à Total un portefeuille d’actifs d’explorationproduction exceptionnellement complémentaire de celui de Total et lui permettra d’améliorer encore la compétitivité et la valeur de ses opérations dans de nombreuses régions clés grâce à des actifs en croissance et à la mise en œuvre de synergies. Cette transaction apportera notamment à Total les bénéfices suivants :

  • L’ajout d’environ 1 milliard de barils équivalents pétrole de réserves 2P / 2C, dont 85% dans des pays OCDE (plus de 80% en Mer du Nord), contribuant à la stratégie de Total d’équilibre des risques pays de son portefeuille afin d’améliorer la valeur de l’entreprise pour ses actionnaires ;
  • Une production supplémentaire, principalement constituée de liquides, de 160 000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j) en 2018, acquise à un prix moyen de 46 000 dollars par baril par jour, offrant une forte marge avec un point mort en terme de cash-flow inférieur à 30 dollars par baril. Cette production croitra à plus de 200 000 bep/j d’ici le début des années 2020, renforçant la croissance de la production de Total, déjà au meilleur niveau parmi les majors ;
  • Des synergies opérationnelles, commerciales et financières supérieures à 400 millions de dollars par an, notamment grâce à l’intégration des activités de Total et de Maersk Oil en Mer du Nord, zone d’excellence pour les deux entreprises ;
  • Un effet positif immédiat sur le résultat net par action (BNPA) et le cash flow par action de Total, confortant les perspectives de dividendes du Groupe.

Lorsque la transaction sera finalisée, de façon à ce que les actionnaires de Total bénéficient de l’impact positif de l’acquisition de Maersk Oil sur les résultats et cash flow du Groupe, le Conseil d’Administration de Total considèrera que le dividende en action soit dorénavant proposé sans décôte.

« Cette transaction représente une opportunité exceptionnelle pour Total d’acquérir, grâce à une transaction en actions, une entreprise avec des actifs de grande qualité et complémentaires dans de nombreuses régions clés où Total est déjà présent. L’intégration des activités de Maersk Oil fera de Total le second opérateur en Mer du Nord, bénéficiant de positions majeures au Royaume-Uni, en Norvège et au Danemark, et augmentera la part d’actifs OCDE conventionnels dans notre portefeuille. La combinaison des activités internationales très complémentaires de Total et de Maersk Oil dans le Golfe du Mexique aux Etats-Unis, en Algérie, en Afrique de l’Est, au Kazakhstan et en Angola créera également de la valeur au travers de synergies commerciales, opérationnelles et financières » a commenté Patrick Pouyanné, Président directeur général de Total.

« Nous nous réjouissons d’avoir un nouveau point d’ancrage au Danemark qui accueillera la Business Unit Mer du Nord de l’Exploration-Production et supervisera les opérations de Total au Danemark, en Norvège et aux Pays-Bas. Nous pourrons ainsi capitaliser sur les solides compétences opérationnelles et techniques des équipes de Maersk Oil, comme nous avons su le faire en Belgique avec les équipes de Petrofina dans les activités de raffinage-chimie. »

Patrick Pouyanné a conclu : « Cette transaction a un effet positif immédiat sur le résultat et cash-flow par action du groupe Total et contribuera à alimenter la croissance pour les années à venir. Elle est en ligne avec la stratégie annoncée de tirer parti des conditions actuelles du marché et de notre bilan renforcé pour ajouter des réserves nouvelles à des conditions attractives. L’acquisition d’un tel portefeuille d’actifs offshore conventionnels en croissance, principalement en Mer du Nord, s’inscrit pleinement dans notre stratégie de création de valeur pour nos actionnaires consistant, d’une part, à s’appuyer sur nos forces pour croître et, d’autre part, à constamment chercher à abaisser notre point mort, notamment en générant des synergies significatives. Cette transaction accélère significativement la mise en œuvre de cette stratégie puisque Total va devenir une major produisant 3 millions de baril équivalent par jour dès 2019 pour le bénéfice de tous nos actionnaires. »

Next Finance , 22 août

tags

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés