AVIVA Advertisement AVIVA

Swiss Re est parmi les premiers acteurs du secteur de la réassurance/assurance à intégrer des benchmarks ESG dans ses décisions d’investissement

Swiss Re a annoncé qu’il avait déjà intégré systématiquement les benchmarks ESG dans son processus d’investissement depuis le début de l’année 2017.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

L’assureur est convaincu que la prise en compte de ces benchmarks a un sens économique et réduit les risques de drawdown, en particulier pour les investisseurs à long terme.

En intégrant ces benchmarks ESG comme partie intégrante de son processus d’investissement, Swiss Re a clairement franchi un pas important.

Swiss Re a notamment sélectionné des indices benchmarks basés sur la méthodologie MSCI ESG pour ses portefeuilles d’actions et d’obligations.

« L’enrichissement de notre portefeuille de placements à travers des benchmarks ESG a été l’étape la plus significative et la plus stratégique pour intégrer des considérations ESG dans le processus d’investissement », a déclaré Guido Fürer, Directeur des investissements chez Swiss Re. « Ces benchmarks représentent un outil approprié pour adopter le comportement souhaité en matière d’investissement et définir la bonne mesure en termes de performance et de perspective ESG ».

« Nous sommes ravis que Swiss Re ait sélectionné la famille d’indices MSCI ESG index sur les actions et Bloomberg Barclays MSCI Corporate Sustainability Index sur les obligations dans le cadre de ses besoins d’investissement ESG », a déclaré Deborah Yang, Directrice et Responsable des produits indiciels EMEA chez MSCI.

Bien que l’ESG ait un sens économique pour les investisseurs à long terme, il reste encore des défis à relever avant que l’ESG ne devienne une approche standard dans le domaine de l’investissement. Ce sujet est abordé en profondeur dans une publication de Swiss Re intitulée « Responsible Investments - shaping the future of investing ».

Dans cette étude, Swiss Re partage son expérience et ses méthodologies dans le but de promouvoir davantage de dialogue au sein de l’industrie et de développer un cadre de bonnes pratiques pour une intégration systématique des critères ESG.

Swiss Re suggère que l’impact pourrait être très puissant si plus d’investisseurs institutionnels adoptaient une approche ESG, compte tenu des 75 000 milliards de dollars d’actifs qu’ils gèrent dans le monde.

« Ce serait un grand pas en avant pour rendre le monde plus résilient » avance le réassureur suisse.

Next Finance , 11 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie L’ircantec met le cap sur les investissements verts

A l’occasion de la présentation de son dernier rapport d’activité, l’Ircantec a donné des détails sur son portefeuille de réserves évalué à 9,8 milliards d’euros à fin décembre 2016. Elle y a aussi démontré que l’investissement responsable faisait désormais partie de son (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés