Stratégie SCR Optimum : L/S Equity Market Neutral

En gardant depuis sa création une volatilité autour de 3%, la performance reste régulière et représente une réelle alternative au marché obligataire proposant des rendements négatifs et un fort risque de remontée de taux. Au 22/8/2016, SCR Optimum - FR0012453348 - progresse de 1.63% en YTD à 104 471.87€, après avoir progressé de +2.80% en 2015.

SCR Optimum, fonds L/S Equity Market Neutral, d’ACTIS Asset Management est un fonds recherchant la réalisation d’une performance décorrélée par rapport aux marchés des actions européennes sur la durée de placement recommandée de 2 ans. Les gérants prennent des positions simultanées à l’achat - dites « long » - et à la vente - dites « short » - sur des actions et indices actions en euro en s’attachant à ce que la somme de celles-ci soit la plus proche de zéro. Ainsi, le portefeuille proposé réduit le biais directionnel du marché.

Renforcement en valeurs entrepreneuriales et à dividende régulier

Alors que le portefeuille est systématiquement couvert, position « short », par des futures sur indice Eurostoxx50, les gérants s’attachent à sélectionner des titres, position « long », d’entreprises pérennes, au management de type entrepreneurial qui présentent des bilans solides (faible ratio d’endettement) et dont le retour à l’actionnaire est partie intégrante de la stratégie financière (croissance du dividende). C’est cette stratégie qu’applique depuis plus de 10 ans le directeur de la gestion, David Letellier. Cela a conduit, cet été, à renforcer des positions telles que Biomerieux, Ingenico, Essilor ou encore Teleperformance.

Ces derniers jours, l’équipe de gestion s’est également renforcée sur Bureau Veritas, conforté par sa position de leader mondial dans la plupart de ses segments d’activité (certification et inspection) dans plus de 140 pays et son modèle de croissance organique et externe structurelle et peu intensif en capital. Par ailleurs, l’impact du Brexit devrait rester très faible (UK env. 4% des revenus du Groupe).

Sous pondération des bancaires et valeurs de l’énergie

Au contraire, les valeurs financières et celles de l’énergie sont historiquement faiblement représentées en portefeuille, sauf sur opportunités. Elles représentent actuellement 6,84% et 0% respectivement de SCR Optimum, contre 20,3% et 7,20% dans l’Eurostoxx50. « Nous préférons nous exposer au secteur de l’énergie à travers des sociétés comme Rubis, acteur des infrastructures de stockage pétroliers et chimiques offrant un excellent pricing power car son modèle n’est pas sensible à la baisse des cours du pétrole, ou encore Bureau Veritas, intervenant pour 20% de son activité dans le domaine des matières fossiles ». Comme indiqué dans notre précédente lettre (L’E-conoclaste), les niveaux de 50$ ont été atteints mais reste une limite haute pour les mois qui viennent, juste équilibre pour l’OPEP permettant de se satisfaire d’un tel cours compte tenu de sa production et suffisamment « bas » pour éviter un retour trop massif des pétroliers de schiste américains.

En gardant depuis sa création une volatilité autour de 3%, la performance reste régulière et représente une réelle alternative au marché obligataire proposant des rendements négatifs et un fort risque de remontée de taux.

Au 22/8/2016, SCR Optimum - FR0012453348 - progresse de 1.63% en YTD à 104 471.87€, après avoir progressé de +2.80% en 2015.

Next Finance , 31 août

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Investir dans des stratégies en actions protégées, pour économiser du capital, mais pas seulement…

L’environnement actuel de taux extrêmement bas incite les investisseurs à chercher d’autres sources de performance, en particulier du côté du marché actions, mais la volatilité des marchés et les contraintes comptables et règlementaires qui pèsent sur les assureurs les incitent à se (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés