AVIVA Advertisement AVIVA
›  Note 

Selon une étude de State Street Global Advisors, l’intégration des facteurs ESG a fortement amélioré les performances des investisseurs institutionnels

80 % des investisseurs institutionnels intègrent désormais une composante ESG dans leurs stratégies d’investissement

State Street Global Advisors (SSGA), la division de gestion d’actifs de State Street Corporation a annoncé les résultats d’une enquête mondiale auprès de 475 institutions [1] sur l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs stratégies d’investissement. Selon 68% des participants, intégrer ces critères a considérablement amélioré leurs performances. Ces résultats suggèrent que l’adoption de telles stratégies ESG a sa place, sur le long terme, dans les portefeuilles institutionnels.

L’enquête a également révélé que 77 % des participants déclarent investir dans des stratégies ESG en raison du rôle que ces facteurs jouent dans la performance financière générale des sociétés cotées. L’intégration croissante des stratégies ESG est un bon signe, mais la mobilisation active des investisseurs demeure un élément essentiel au sein d’une stratégie globale : les conclusions de l’enquête indiquent que 78 % des investisseurs institutionnels sont impliqués, à des degrés divers, dans des discussions avec les sociétés dans lesquelles ils investissent, ce qui porte leur démarche d’investissement ESG au-delà du simple filtrage négatif.

« L’univers de l’investissement institutionnel est actuellement en train de se transformer dans son ensemble. Les investisseurs institutionnels et les gestionnaires d’actifs portent un regard différent sur les implications de leurs investissements » a déclaré Chris McKnett, Directeur mondial de l’activité ESG chez SSGA. « Pour la majorité d’entre eux, la question n’est plus de savoir si les critères ESG doivent faire partie de leur mandat, mais bien de savoir comment ils peuvent activement saisir les bonnes opportunités d’investissement permettant à la fois d’atteindre leurs objectifs financiers et d’encourager ce changement. »

Comme on peut s’y attendre, toutes les approches d’investissement comportent des défis à relever. Près des deux tiers (57 %) des participants estiment qu’il est difficile de comparer leur performance à celle de leurs concurrents. Pour 56 % d’entre eux, l’évaluation précise des gérants d’actifs ESG externes est un enjeu majeur. Près de la moitié (49 %) des investisseurs institutionnels déclarent que les commissions et les frais constituent les deux principaux obstacles à une intégration plus large des critères ESG dans les portefeuilles, le manque de connaissances internes sur le sujet arrivant en troisième position.

« Au cours des quatre ou cinq dernières années, nous avons observé une nette sensibilisation et un intérêt croissant de la part des institutions dans l’investissement ESG, ce qui est extrêmement prometteur » a commenté Rakhi Kumar, Directrice des Investissements ESG et de l’Asset Stewardship chez SSGA. « Les entreprises commencent à mieux intégrer la notion selon laquelle une bonne gouvernance se traduit par une meilleure gestion dans des domaines tels que l’empreinte carbone d’une entreprise et la motivation des salariés. Les sociétés qui opèrent ainsi représentent, selon nous, des investissements de meilleure qualité et produisent une meilleure performance sur le long terme. »

Autres conclusions majeures :

  • Comparaison de l’intérêt pour l’ESG par région – 40 % des investisseurs en Europe et 38 % des investisseurs aux États-Unis ont entre 25 et 49 % de leurs placements alloués à l’investissement ESG. En Asie-Pacifique, la moitié des investisseurs ont moins de 25 % de leurs investissements alloués à l’investissement ESG.
  • Une grande majorité des participants (69 %) affirment qu’une stratégie ESG leur a permis de mieux gérer la volatilité.
  • Bien que de nombreux investisseurs interrogés aient exprimé leur satisfaction quant aux apports de performance de leur stratégie ESG, l’exposition ESG globale demeure limitée : en moyenne, un tiers seulement des investissements effectués par ces adeptes intègrent des critères ESG. Nos résultats suggèrent que les investisseurs s’attendent à voir cette proportion s’accroitre dans les deux prochaines années, pour atteindre environ 40 % de leur portefeuille.
  • 84 % des participants sont satisfaits ou très satisfaits de la performance financière de leur stratégie ESG.

Next Finance , 26 avril

Voir en ligne : ESG Institutional Investor Survey

Notes

[1] 15/4/2017 : Les participants à l’enquête comprennent des fonds de pension publics et privés, des dotations, des fondations, et des institutions officielles.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés