AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

Royaume-Uni : l’inflation s’envole par la dépréciation de la livre

Selon Bruno Colmant, Chef Economiste, Banque Degroof Petercam, depuis le vote du Brexit, les conséquences économiques et monétaires commencent à se dessiner et risquent de peser sur le pouvoir d’achat des travailleurs.

Hausse de l’inflation, dépréciation de la livre sterling, stagnation des salaires : depuis le vote du Brexit, les conséquences économiques et monétaires commencent à se dessiner et risquent de peser sur le pouvoir d’achat des travailleurs.

Le taux d’inflation du Royaume-Uni approche les 3 % sur une base annuelle. Ce phénomène est peut-être circonstanciel, mais il dénote par rapport aux taux de hausse des prix dans la zone euro et aux Etats-Unis. Les causes de ce phénomène sont nombreuses. Il y a pourtant un fait incontournable : depuis le vote du Brexit, la livre sterling s’est dépréciée et cela entraine un renchérissement du prix des produits importés. C’est une réalité commune à tous les pays dont la devise décroche.

Cette hausse de l’inflation placera peut-être les autorités monétaires dans une position très inconfortable, à savoir celle de devoir peut-être augmenter les taux d’intérêt pour contrer la hausse des prix.

Mais si les taux d’intérêt augmentent, cela pourrait annihiler, pour partie, la dépréciation de la livre sterling (et donc pénaliser les exportateurs britanniques) tout en sanctionnant les investissements, voire la consommation.

Et il y a une autre chose qui va peut-être susciter quelques regrets chez les afficionados du Brexit : les salaires nominaux n’augmentent quasiment pas au Royaume-Uni tandis que l’inflation s’envole. Ce sont donc les salaires réels, c’est-à-dire le pouvoir d’achat des travailleurs qui va baisser.

Et de cela, les tabloïds qui avaient embrasé les esprits en faveur du Brexit n’en font que peu état.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Smart Beta et psychologie

En français, l’expression « Smart Beta » sonne comme un oxymore. Que pourrait-il y avoir de smart à appliquer toujours la même stratégie, alors que les marchés sont versatiles ? Un gérant, avec sa capacité à analyser l’évolution du contexte de marché, devrait bien réussir à faire mieux (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés