http://www.next-finance.net/fr
Juridique et Fiscalité

Réduction d’impôt et déductilibité sur le revenu : le point avec Hugues de Tappie

Investir dans des immeubles anciens, le plus souvent en centre-ville, dans une opération avec des travaux de réhabilitation ou de transformation en logements, peut s’avérer très intéressant pour les contribuables payant plus de 10 000 € d’impôts...

Doublement intéressant grâce à la défiscalisation Pinel ancien optimisé au Déficit Foncier.

Zoom avec Jedefiscalise.com sur un dispositif très peu connu, à forte valeur ajoutée

Quand on pense loi Pinel, on pense d’abord à une défiscalisation dans l’immobilier locatif neuf...

Pourtant, la loi Pinel s’applique également à l’ancien et lorsqu’elle est optimisée au Déficit Foncier, l’investissement immobilier devient une opération particulièrement avantageuse pour les contribuables payant plus de 10 000 € d’impôts.

Un investissement qui cumule les avantages

La loi Pinel (ancien ou neuf) permet une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% du montant de l’investissement, selon la durée de location. Le régime du Déficit Foncier permet de déduire les travaux de ses revenus fonciers, et d’imputer 10 700 € sur son revenu global.

Avec la défiscalisation Pinel ancien optimisé au Déficit Foncier, le contribuable cumule les avantages de ces deux dispositifs défiscalisants. De surcroît, ces opérations de restauration se font le plus souvent en centre-ville, avec l’assurance d’un emplacement et d’un bâti de grande qualité, gages de facilité de location et de revente.

Ce concept très peu connu présente une forte valeur ajoutée. Au Pinel ancien, nous ajoutons une optimisation fiscale, c’est le "Pinel optimisé au Déficit Foncier". Cela permet non seulement de défiscaliser plus qu’en Pinel, mais cela, dès l’année de l’investissement contrairement au Pinel seul où il faut attendre l’achèvement des travaux pour défiscaliser.

Le Pinel réhabilité optimisé au Déficit Foncier permet de bénéficier :

– D’une part de la réduction d’impôt Pinel pour le foncier et les travaux d’aménagements intérieurs.

– D’autre part de la déductibilité sur le revenu, liée au Déficit Foncier portant sur les travaux des parties extérieures.

Hugues de Tappie poursuit, L’avantage fiscal du Déficit Foncier est immédiat et échappe au plafonnement global des niches fiscales. Il est d’autant plus important que la tranche marginale d’imposition de l’investisseur est élevée et permet en outre de défiscaliser pour partie les revenus fonciers que va générer l’opération. Avec une durée de location qui peut se limiter à 6 ans, l’investissement représente un gain fiscal optimisé.

Démonstration par l’exemple : une opération à Melun

A 40 km au sud-est de Paris, la commune de Melun, préfecture de la Seine-et-Marne, voit naître en son coeur un projet de ce type. Il porte sur la restauration de l’ancienne Chambre de Commerce et d’Industrie, l’« Hôtel de Cravoisier », et sa transformation en 11 logements, avec terrasses, jardins, caves et stationnements.

Mr et Mme Gaétan, trois parts, ont un revenu imposable de 160 000 €, dont 5 000 € de revenus fonciers. Ils ont de ce fait une Tranche Marginale d’Imposition de 41%, un impôt de 35 486 € plus 775 € de CSG. Ils acquièrent un 3 Pièces pour un budget global de 280 000 € : 53 000 € de foncier et 227 000 € de travaux.

Sur ce dernier montant, les travaux éligibles au Pinel comptent pour 170 000 € et ceux au Déficit Foncier pour 57 000 €. Moyennant une location de 9 ans, leur réduction d’impôt pour la partie Pinel s’élèvera à (53 000 + 170 000) x 18%, soit 40 140 €.

Ils passeront leurs travaux Déficit Foncier sur 3 ans. Pendant cette durée, cela va leur permettre de gommer leurs revenus fonciers et d’imputer 10 700 € par an sur le revenu global. Le gain d’impôt sera de 19 311 € sur 3 an (soit 15 700 x 41% x 3), plus 2 325 € de CSG. Et il leur restera encore 9 900 € de Déficit Foncier reportable.

Ce déficit défiscalisera leurs revenus fonciers deux ans de plus. Avec un gain fiscal et social supplémentaire de 5 593 €. Soit un gain fiscal lié au Déficit Foncier de 27 229 €.

Hugues de Tappie conclut, au final, le gain fiscal global sera de 67 369 € sur 11 ans (dont deux de travaux) et représentera 24% de leur investissement. La même opération en Pinel seul génèrerait 18% de gain fiscal, et ce uniquement une fois les travaux terminés.

Hugues de Tappie , 26 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Juridique et Fiscalité Régime matrimonial : principes de base et importance

Si la loi pose le principe de la liberté des conventions matrimoniales, elle précise néanmoins un cadre permissif que l’on va retrouver dans les différents régimes matrimoniaux.

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés