Partech Ventures annonce aujourd’hui le closing final de son premier fonds de capital-croissance, Partech Growth, pour un total de 400 million d’euros

Partech Growth est un fonds destiné à apporter entre €10M et €50M de capital à des sociétés technologiques et digitales à très forte croissance et ayant déjà atteint des chiffres d’affaires significatifs.

Lancé en janvier 2015, Partech Growth répond pleinement au déficit de financement européen sur ce segment, malgré un grand nombre de startups ayant déjà atteint une taille importante et avec une croissance soutenue, que ce soit à Londres, Paris, Berlin ou dans l’Europe du Nord.

« Au moment du lancement de Partech Growth début 2015, nous avions l’ambition de lever 300 millions d’euros » explique Omri Benayoun, General Partner de Partech Ventures. « Face à la forte demande des investisseurs et des entrepreneurs pour ce fonds, nous avons décidé d’augmenter notre capacité d’investissement à 400 millions d’euros afin de nous donner pleinement les moyens d’investir dans les ambitieux projets d’internationalisation des meilleures startups européennes et américaines ».

Partech Growth est soutenu par des compagnies d’assurance et des investisseurs institutionnels européens de premier plan ainsi que par des groupes industriels et des entrepreneurs internationaux.

Le fond est géré par une équipe dédiée menée par Omri Benayoun et Bruno Crémel en Europe et Mark Menell aux États-Unis. En moins de 18 mois, Partech Growth a déjà investi 120 millions d’euros dans 5 entreprises technologiques européennes et américaines :

  • Brandwatch, société d’origine britannique, devenue leader mondial dans l’analyse des données des réseaux sociaux ;
  • FreedomPop, opérateur télécom américain qui a su convaincre plus d’un million d’abonnés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni avec son modèle freemium, et qui va bientôt lancer son offre en Espagne ;
  • Made.com, marque online de meubles design à prix abordable, née à Londres et désormais présente dans six pays dont la France, l’Italie, les Pays-Bas et l’Allemagne ;
  • M-Files, une société d’origine finlandaise qui révolutionne la gestion des informations et des documents en entreprise des deux côtés de l’Atlantique ;
  • RockYou, le plus grand réseau de publicités intégrées aux jeux vidéo, basé à San Francisco.

« Partech Growth finance les entrepreneurs qui, après avoir passé avec succès les étapes initiales de leur développement, souhaitent accélérer leur expansion internationale. Nos premiers investissements connaissent ainsi une croissance supérieure à 50% en moyenne, avec plus de 500 millions d’euros de revenus cumulés, portés par près de 1200 salariés », détaille Bruno Crémel, General Partner de Partech Ventures.

Le succès de cette initiative est également dû au modèle original développé et affiné par Partech Ventures au cours des 30 dernières années. La génération actuelle de Partners a étendu sa capacité d’investissement, tout en approfondissant son positionnement transatlantique et pan-européen. Le bureau de Berlin a ainsi été ouvert en 2012 en complément de ceux de San Francisco et Paris. « La proposition de valeur transatlantique de Partech va dans les deux directions : aider les sociétés européennes à grandir aux États-Unis et aider les sociétés américaines à s’implanter dans les différents marchés européens », explique Mark Menell, General Partner de Partech Ventures.

« Partech a été pour nous le partenaire idéal, étant donné leur proximité culturelle aux États-Unis et les réseaux de leurs équipes en Europe, où nous concentrons notre développement international après avoir démontré le succès de notre offre aux États-Unis », détaille Stephen Stokols, fondateur et CEO de FreedomPop.

« Avec Partech Growth à notre board, nous avons maintenant l’expertise et les moyens d’exécuter pleinement notre ambitieux plan de croissance internationale, particulièrement en France et en Allemagne, et de devenir la référence européenne en matière de mobilier design », dit Ning Li, cofondateur et CEO de Made.com.

« Nous avions plusieurs options quand nous avons signé avec Partech en octobre dernier », explique Giles Palmer, fondateur et CEO de Brandwatch. « Nous les avons choisis pour deux raisons : ils ont fourni plus de travail que quiconque dans le processus et cela nous a démontré qu’ils étaient sérieux et très professionnels, et leurs équipes sont excellentes. Et depuis qu’ils ont investi, notre opinion d’eux s’est encore améliorée, s’il en était besoin. C’est une chance pour moi de les avoir à mes côtés ».

Avec Partech Entrepreneur pour l’amorçage, Partech International Venture pour l’early stage, et Partech Growth pour le growth stage, Partech Ventures couvre l’ensemble de la chaîne de financement des start-ups.

Next Finance , 29 juin

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés