PACA : hausse des mises en vente de programmes neufs

Les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône sont les deux pierres angulaires du marché de la promotion immobilière en PACA. Comprenant près de 3 000 000 d’habitants, ces deux départements connaissent aujourd’hui une hausse sensible du nombre de programmes neufs mis en vente. Tour d’horizon….

Regain d’activité dans les Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, l’activité de promotion immobilière se développe principalement (70%) dans les secteurs littoraux (Nice, Antibes, Cannes, Drap et Carros). En 2015, les programmes en commercialisation ont augmenté de 5,78% par rapport à 2014 et les mises en vente de 15,85%.

Nice et Cannes focalisent l’intérêt des investisseurs qui représentent 40% des ventes sur ces villes. Par conséquent, les T1 et T2 représentaient 56% des transactions, contre 11% pour les T4 et plus. Dans le même temps, les programmes commercialisés proposaient 45% de petites surfaces.

Cette adéquation entre l’offre et la demande permet au stock physique de rester stable à 11% et l’offre commerciale devrait être écoulée en 15 mois.

Le prix moyen au m² des logements collectifs réservés dans le cadre du régime d’une TVA à 20% est en légère baisse par rapport à 2014. Il s‘établit à 5 301 €/m² en 2015 contre 5 429 €/m² en 2014, soit une baisse de 3,4%.

Dans le département, Gambetta PACA détient 12% de part de marché pour les mises en vente. En 2016, la prorogation du dispositif Pinel, les taux d’intérêt qui restent bas et le développement des secteurs aménagés (Méridia, Place du Var, Grand Arenas, Ray…) laissent entrevoir de bonnes perspectives pour l’année en cours.

Rééquilibrage dans les Bouches-du-Rhône

Comme dans les Alpes-Maritimes, la promotion immobilière connait un regain d’activité dans les Bouches-du-Rhône. Porté par des villes telles que Marseille et Aix-en-Provence, le marché de l’immobilier neuf a connu une hausse de 25,31% des mises en ventes entre 2014 et 2015, passant de 5 532 à 6 932 logements.

Dans le même temps, le nombre de réservations nettes a augmenté de 11,28%, passant de 5 596 en 2014 à 6 227 en 2015.

Le marché des réservations s’est rééquilibré entre occupants (53%) et investisseurs. Ces derniers représentaient 47% de la clientèle en 2015 contre 34% en 2014.

Côté prix, le prix moyen du m² demeure stable depuis deux ans à 3 931 € / m² sur le département. A Marseille, il atteint 3 767 €/m² et 4 216 €/m² à Aix-en-Provence.

De ce fait, le taux d’écoulement moyen reste également inchangé, stabilisé à 11 mois.

Zoom sur le Var

Département côtier limitrophe des Alpes-Maritimes et des Bouches-du-Rhône, le Var profite également de l’embellie de ses voisins. En 2015, les réservations y ont augmenté de 157% avec une offre commerciale en hausse de 11% (2 700 logements en 2015, contre 2 339 en 2014).

Le prix moyen au m² (hors parking) a cru de 2%.

Next Finance , 31 août

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés