›  Opinion 

Nous continuons de croire que la Réserve fédérale augmentera son taux directeur de trois hausses supplémentaires cette année (quatre en tout).

Nous continuons de croire que la Réserve fédérale augmentera son taux directeur de trois hausses supplémentaires cette année (quatre en tout), car nous croyons que les pressions inflationnistes augmentent aux États-Unis.

Tel qu’attendu, le Federal Open Market Committee (FOMC) a augmenté la fourchette de son taux cible de 25pb à un niveau entre 1,50% et 1,75%. Le ton du communiqué était relativement optimiste, le FOMC reconnaissant que « les perspectives économiques se sont renforcées ces derniers mois ». Le FOMC a également réitéré, comme prévu, que « la conjoncture économique évoluera d’une manière qui justifiera d’autres augmentations progressives du taux des fonds fédéraux ». Toutefois, le focus des investisseurs était sur le Sommaire des projections économiques de mars. Comme prévu, les prévisions de croissance pour 2018 et 2019 ont été relevés à 2,7% et 2,4% respectivement, reflétant le renforcement des perspectives économiques et l’impact des réductions d’impôts. En conséquence, le taux de chômage prévu à été revu à la baisse à 3,8% en 2018 et à 3,6% en 2019 et 2020. Malgré une croissance plus forte, l’IPC de base ne devrait être supérieur que de 0,1 point de pourcentage en 2019 et 2020.

La principale surprise pour de nombreux investisseurs était que le FOMC continue à s’attendre à trois hausses de taux cette année. De nombreux investisseurs s’attendaient à ce que la Fed prévoit quatre hausse cette année compte tenu de la croissance plus forte, de la baisse du taux de chômage prévu et de l’amélioration des perspectives économiques.

Cela pourrait s’expliquer par le fait que certains membres du FOMC ont peut-être voulu retarder quelque peu leur décision de signaler plus de hausse de taux cette année afin d’éviter d’être perçus comme se pré-engageant à quatre hausse si tôt dans l’année et ainsi se lier quelque peu les mains. À certains égards, l’augmentation de la trajectoire des taux pour 2019 pourrait être une première étape et cette hausse supplémentaire pourrait être devancer à 2018 dans une prochaine mise-à jour de la projection.

Nous continuons de croire que la Réserve fédérale augmentera son taux directeur de trois hausses supplémentaires cette année (quatre en tout), car nous croyons que les pressions inflationnistes augmentent aux États-Unis.

Charles St-Arnaud , 26 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés