NPG : 50% des fortunés français prêts à changer de pays

Selon une récente étude près de la moitie des millionnaires français prévoient de déménager dans un autre pays dans les 10 prochaines années

Au cours de la dernière décennie, 25 % des individus fortunés français (ou « HNW », pour high-net-worth) ont changé de pays et 40 % prévoient d’en faire autant dans les 10 prochaines années, selon une nouvelle étude publiée aujourd’hui par NPG Wealth Management et Scorpio Partnership.

Ces conclusions, tirées du rapport The Meaning of Life : Les nouvelles dynamiques de vie et de travail des millionnaires européens, reposent sur l’étude de 500 Européens fortunés disposant d’un patrimoine net moyen de 3,6 millions d’euros. L’échantillon inclut notamment 98 répondants français avec un patrimoine moyen de 3,5 millions d’euros. L’étude montre qu’ils sont de plus en plus nombreux à adopter un style de vie qui les amène à déménager d’un pays à un autre. En effet, 58% des HNW français de la génération Y (les moins de 35 ans) ont l’intention de vivre à l’étranger à terme.

«  Mobilité internationale et style de vie transfrontalier ne sont plus l’apanage des ultra-riches mais deviennent également une réalité pour la majorité des HNW. Ces constatations signifient que les gestionnaires de fortune doivent être prêts à prodiguer des conseils qui sortent de leurs propres frontières et à veiller à ce que leurs clients aient des solutions d’investissement qui satisfont aux exigences de conformité multi-juridictionnelles  », a déclaré Marc Stevens, Directeur Général de NPG Wealth Management.

Cette étude suggère également que la mobilité internationale pourrait être le plus court chemin menant à la réussite financière. Les individus français qui ont changé de pays au cours de la dernière décennie affichent en moyenne des revenus supérieurs de 170 000 euros aux revenus de ceux qui ne se sont pas expatriés.

Revers de la médaille, ces individus « nomades » sont plus enclins à adopter une philosophie de vie qui les amène à « travailler dur » : par exemple, ils passent en moyenne plus de 70 heures par semaine à leur travail.

Sur l’ensemble de l’échantillon des personnes françaises interrogées, l’étude révèle par ailleurs que celles mobiles internationalement sont deux fois plus susceptibles d’être des entrepreneurs (20 %) que ceux qui n’ont pas bougé de leur pays d’origine (9 %).
Les résultats démontrent également que les français fortunés interviewés s’orientent tous vers des produits semblables afin d’atteindre leurs objectifs financiers, principalement les compte d’épargne-investissement et les comptes d’épargne standard. Toutefois, pour ceux qui ont changé de pays, l’assurance-vie se révèle être le troisième produit d’épargne ou d’investissement le plus souvent utilisé, avec 30 % des expatriés privilégiant ce produit.

« L’assurance-vie offre des avantages significatifs pour les clients mobiles internationalement, notamment en termes de planification successorale transfrontalière, de portabilité en cas de déménagement, de flexibilité en termes d’investissements et de protection inhérente à la police ; c’est probablement la raison pour laquelle elle est si attrayante pour ces expatriés en quête de fortune  », a ajouté Marc Stevens.

Remarques

1. Au total, 500 personnes ont participé à ce sondage sur l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle. Le patrimoine moyen de ces personnes était de 3,6 millions d’euros.

2. Les interviewés provenaient de Belgique, du Danemark, de Finlande, de France, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Suède et du Royaume-Uni.

3. Les données de l’étude ont été recueillies au moyen d’une enquête en ligne. Les participants ont été identifiés à l’aide de techniques de profilage afin de déterminer leur probabilité d’admissibilité comme HNW. Ils ont été contactés directement par e-mail.

4. L’étude a été conduite par Scorpio Partnership en collaboration avec NPG Wealth Management.

Next Finance , 14 avril

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés