My New StartUp donne du sens à l’épargne des Français

La plateforme de crowdfunding a financé 6 start-up pour un montant total de près de 2 millions d’euros depuis le début de l’année

Créée en novembre 2013 par Thomas Derosne, My New StartUp se veut «  un site de rencontres entre investisseurs et entrepreneurs à fort potentiel avec un accompagnement dédié  ». Depuis son lancement, la plateforme a financé 8 start-up en organisant des levées de fonds qui ont rassemblé 3,3 millions d’euros au total.

Les start-up Simply Move, EvHome, Ars Nova Systems, Embody Medical, Atelier ICEBERG et NatéoSanté ont accéléré leur développement grâce à My New StartUp. La plateforme de crowdfunding spécialisée dans l’investissement au capital a accompagné les jeunes entreprises dans leurs recherches de fonds. Au total, les six start-up ont récolté près de 2 millions d’euros grâce à leurs campagnes respectives.

Créée en novembre 2013 par Thomas Derosne, My New StartUp se veut « un site de rencontres entre investisseurs et entrepreneurs à fort potentiel avec un accompagnement dédié  ». Depuis son lancement, la plateforme a financé 8 start-up en organisant des levées de fonds qui ont rassemblé 3,3 millions d’euros au total.

70% des investisseurs de My New StartUp souhaitent placer dans l’économie réelle, 30% recherchent la défiscalisation

Depuis janvier 2016, My New StartUp connaît une véritable accélération dans son développement avec 6 entreprises financées en l’espace de 6 mois pour une somme totale de près de 2 millions d’euros.

Dans le détail :

• Simply Move, premier planificateur de mobilité géographique sur internet, a levé plus de 300 000 euros en 15 jours.

• Natéo Santé, spécialiste de la qualité de l’air intérieur, a levé plus de 500 000 euros en 1 mois.

• EvHome, créateur de sèche-serviettes haut de gamme et connectés pour la salle de bain, a levé plus de 300 000 euros en 1,5 mois.

• Embody Medical, créateur de lingerie post-opératoire innovante et esthétique, a levé près de 370 000 euros en une semaine.

• Ars Nova Systems, spécialiste du contrôle parental sur mobile et tablette, a levé 170 000 euros.

• Atelier ICEBERG, créateur d’une solution en mode SaaS de Data visualisation, est en train de boucler une levée de fonds de plus de 200 000 euros.

Selon Thomas Derosne, cette accélération dans le développement de My New StartUp s’explique facilement : « La mise en place d’une réglementation propre à notre activité par l’Autorité des Marchés Financiers avec le statut de Conseiller en Investissements Participatifs rassure l’investisseur et vient garantir le sérieux de My New StartUp, analyse t-il. On observe également une demande de plus en plus importante de nos investisseurs qui souhaitent orienter leur épargne vers l’économie réelle, en circuit court, afin de donner du sens à leurs investissements. »

D’après le dirigeant, 70% des investisseurs de My New StartUp souhaitent placer dans l’économie réelle et être acteur de leur investissement, les 30% restants choisissent cette option dans un objectif de défiscalisation.

Seul 1% des projets présentés à My New StartUp sont retenus

My New StartUp revendique un examen minutieux des profils d’entreprises qui font appellent à ses services. « Sur 600 dossiers présentés en 2015 seuls 3% passent la première sélection. Au final, nous retenons 3% de ces candidatures pour qu’elles soient soumises aux votes de la communauté My New StartUp composée de plus de 17 000 investisseurs potentiels, explique Thomas Derosne. Nous préférons privilégier la qualité des projets plutôt que le nombre.  »

Ainsi, My New StartUp se démarque :

• en sélectionnant minutieusement de jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de

croissance afin de garantir un minimum de risques aux investisseurs • en offrant un véritable accompagnement aux start-up sélectionnées jusqu’au retrait des investisseurs

• en valorisant à un juste tarif les titres des entreprises sélectionnées

Positionnée sur le marché français du crowdfunding dédié à l’investissement en capital, My New StartUp ambitionne de lever 3 à 4 millions d’euros pour financer une dizaine d’entreprises d’ici fin 2016. Composée actuellement de 5 salariés, l’entreprise compte doubler son effectif d’ici fin 2016, et atteindre une équipe de 50 employés en 2018.

Next Finance , 20 juin

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés