›  News 

Meridiam lève 1,3 milliard d’euros dédiés à l’investissement dans les infrastructures en Europe

La société française Meridiam, leader de l’investissement privé de long terme dans les infrastructures publiques en Europe et en Amérique du Nord, annonce le closing de son fonds européen de troisième génération Meridiam Europe III (MEIII) pour 1,3 milliard d’euros...

Il vient conclure la première levée de fonds réalisée dans le nouveau cadre offert par la loi Macron et le règlement européen ELTIF, pour laquelle la demande des investisseurs s’est avérée particulièrement forte.

S’ajoutant aux deux générations de fonds Meridiam et aux fonds récemment créés Meridiam Transition et Meridiam Afrique, la levée du fonds Meridiam Europe III porte à 5 milliards d’euros l’encours des actifs sous gestion de Meridiam.

Meridiam Europe III, premier fonds d’une nouvelle génération introduite par la loi Macron

Meridiam Europe III, dont le closing a eu lieu le 22 avril, est le premier fonds Infrastructures créé sous forme de Société Libre de Partenariat (SLP), structure introduite par la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (dite « loi Macron ») pour renforcer l’attractivité de l’investissement en capital en France.

Il s’agit également du premier Fonds européen d’investissement à long terme (ELTIF) agréé par l’AMF, en application du règlement européen ELTIF entré en application en décembre 2015.

La levée de fonds opérée par Meridiam s’est déroulée en 4 mois et a suscité un très fort intérêt des investisseurs, générant une demande ferme de 2,2 milliards d’euros.

Thierry Déau, président et fondateur de Meridiam, déclare : « le closing de Meridiam Europe III est un nouveau succès pour Meridiam mais également un signe très positif pour Paris en tant que place financière. Nous avons pu bénéficier des nouvelles opportunités offertes par les lois Macron et Sapin 2, qui dotent la Place de Paris d’un cadre plus favorable à l’investissement, notamment étranger, attendu depuis longtemps  ».

La majorité des investisseurs institutionnels souscripteurs des fonds des générations précédentes ont renouvelé leur intérêt pour le fonds de troisième génération Meridiam Europe III.

Une contribution forte aux infrastructures vertes et low carbon, dans la lignée de la COP21

Meridiam développe, finance, exploite et gère des infrastructures d’intérêt général en investissant aux côtés des acteurs publics et privés pour de longues durées, de 25 ans en moyenne.

Avec le fonds Meridiam Europe III, Meridiam poursuivra ainsi ses investissements de long terme dans les infrastructures au service de la collectivité en Europe : infrastructures de mobilité telles que des aéroports, des ports ou des lignes ferroviaires ; infrastructures de service au public telles que des centres hospitaliers ou des palais de justice ; infrastructures vertes dédiées aux énergies renouvelables.

En novembre 2015, à l’occasion de la COP21, Meridiam avait annoncé le lancement du fonds Meridiam Transition, doté de 350 millions d’euros pour le financement de projets liés à la transition énergétique. Le fonds Meridiam Europe III s’inscrit dans cette lignée et apportera une contribution forte aux projets d’infrastructures publiques présentant des garanties vertes et low carbon.

Via Meridiam Europe I et Meridiam Europe II, Meridiam a investi dans six projets en France : le Port Boulogne Calais, le Vélodrome de Saint Quentin en Yvelines, la LGV Sud Europe Atlantique, les barrages VNF sur l’Aisne et la Meuse, le contournement LGV Nîmes-Montpellier et la Rocade L2 de Marseille. Ces projets représentent près de 11,5 milliards d’euros d’investissements utiles à la collectivité.

Next Finance , 28 avril

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Les flux du marché des ETF européens Smart Beta sont restés soutenus au troisième trimestre 2016

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) ont atteint 6,5 milliards d’euros depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 39% par rapport à la fin de l’année 2015 et se monte à 25,3 milliards EUR, avec un effet marché significatif (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés